AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ;houston, we've got a problem. {Hanah ♥}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ahn Bo Hyun
    candy admin

avatar

messages : 786
i'm here since : 22/01/2010
i am this old : 27
where am i : je sais pas - je veux ma maman. u.u
heart situation : fckd up.
work place : don't need that. i guess. è_é autrement, dad's company? uhh.

baby, that's me!
i am a: bélier.
carnet de bord:

MessageSujet: ;houston, we've got a problem. {Hanah ♥}   Jeu 4 Fév - 3:50

    La journée s'annonçait bien. Le soleil était haut dans le ciel et baignait la grande résidence des Ahn d'une lumière agréable, fraiche, et, aujourd'hui, il avait un peu de temps pour aller visiter une chose qu'il n'avait pas encore eut le temps de voir à Séoul : les boutiques. Dieu seul savait à quel point le jeune homme adorait dépenser son argent inutilement. En même temps, quand l'argent ne manquait pas, autant en profiter. Ce matin-là, il avait fait la grasse matinée - comme tous les autres matins, en fait, quand on y réfléchit. Après s'être étiré de tout son long, il s'était servit un café et un petit déjeuner, sans prendre la peine de s'habiller même s'il était midi parce qu'après tout... il était seul, la résidence était complètement vide et il comptait bien profiter d'un peu de temps seul. Il avait eut sa leçon, autant ne pas empirer les choses et puis il ne voulait pas se perdre. Pas encore une fois, ou en tous cas, pas deux fois en si peu de temps. Mais voilà, même si jusque là, la journée s'était entamée d'une façon plutôt... bien, il y avait certainement - sûrement - quelle question - une force dans l'haut delà qui ne voulait pas qu'il ait la paix ne serait-ce qu'une journée depuis son arrivée. Ah, ce que les temps calmes de Jeju lui manquaient... on toqua à la porte. Et ce fut loin d'être doux, non, il eut plutôt l'impression qu'on allait la défoncer s'il ne répondait pas et que le sol tremblait. Bon, d'accord, pour le sol, c'était peut-être dans sa tête, en fait. Il reposa son bol de céréales contre la table du salon et se leva, enfilant rapidement un t-shirt qu'il avait laissé sur le canapé. « J'arrive ! Minute, minute... » Il vint ouvrir la porte et trouva... un policier armé qui mettait des menottes sous le nez. Monsieur Ahn ? Ahn Bo Hyun. Suivez-moi. Eh ben, s'il s'attendait à ça. Il haussa un sourcil et se racla la gorge. « Pardon... qu'est-ce que j'ai fais ? » S'en suivit une lutte - très courte parce que le pauvre Bo coopéra très rapidement et se laissa passer les menottes sans vraiment comprendre ce qui se passait. Le policier, par contre, lui, ne fut pas de toute gentillesse lorsqu'il le poussa sur le banc arrière de la voiture. Ils auraient au moins pu le laisser s'habiller convenablement pour sortir, quand même !

    Poste de police ; treize heure quarante. Voilà une quinzaine de minutes qui s'étaient passées et il ne savait toujours pas ce qui se passait. Et lui était là, menotté à la chaise tandis que le policier le regardait avec un dédain profond et ne cessait de lui lancer des commentaires - méchants - pour le provoquer. Uuh. Comment allait-il se sortir de cette merde s'il ne savait même pas ce qu'il avait fait lui-même ? Repassons les dernières heures. La journée d'avant, il s'était perdu en plein centre-ville de Séoul, avait rencontré un jeune homme plutôt flippant dans un quartier encore plus flippant. Il avait été manger - Jun Wan avait-il réellement payé ? Dieu. Ou peut-être qu'il avait mal prit son départ si soudain et qu'il se vengeait et... non, il allait trop loin. Il n'avait pas assez de preuves pour quoi que ce soit pour le traîner à la police, franchement. Il n'avait rien fait de mal et puis... le policier composa un numéro, rapidement. Oui, nous avons trouvé le suspect. Le coup de fil ne fut pas très long, au bout de deux minutes, la femme - enfin, ça semblait être une femme - avait été avertie et devait se rendre au poste pour confirmer. Il écarquilla les yeux. Suspect ? Quoi ? Alors il avait vraiment été accusé de quelque chose ? Une femme. Il baissa la tête et tenta de se rappeler s'il n'avait pas rencontré une femme, mais la seule personne qui lui venait à l'esprit... c'était la serveuse, bien sûr. Ah, non, Jun Wan n'avait pas payé et l'avait mis sur son dos, voilà, il en était sûr ! Et après qu'il ne se demande pas pourquoi il le trouvait flippant et pourquoi il s'était échappé comme ça, franchement - c'était ridicule et tout simplement insensé qu'il se retrouve dans un poste de police pour ce genre de choses. Qui ne devaient pas arriver normalement, il avait franchement bien assez d'argent pour payer ce saleté de repas et il le payerait en double si ça pouvait lui éviter les ennuis. « Je... pardon... je peux savoir qu'est-ce que j'ai - » Sshht. Ne joue pas l'innocent. Mais quelle impolitesse.

    Un petit cinq minutes passa avant que la porte ne s'ouvre à nouveau et il commençait à désespérer son cas, cherchant des excuses, des explications qui ne sembleraient pas loufoques... mais lorsqu'il tourna la tête pour voir qui entrait, ce ne fut pas la serveuse. Non, c'était une jeune femme... qui lui était totalement inconnue, en fait. Et celle-ci s'empressa de le pointer du doigt pour dire que c'était effectivement lui le voleur ! Quoi ? Voleur ? Ses yeux n'avaient probablement jamais été aussi ronds. Il se leva subitement de sa chaise et fronça les sourcils vers la coréenne, haussant le ton. « On peut bien m'expliquer oui ? Si c'est une question d'argent, fallait le demander, j'en ai pleins les poches ! Et puis t'es qui toi pour m'accuser d- » Le policier posa sa main contre l'épaule du plus jeune et le fit se rasseoir, sans avoir besoin d'utiliser grand force, mais suffisamment pour le faire grimacer sous le coup. La rage monta lentement en lui et il prit une grande respiration, fermant les yeux pour se calmer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://until-whenever.forumactif.com
Kim Ha Nah

avatar

messages : 313
i'm here since : 30/01/2010
i am this old : 27
heart situation : Reserved è_é

baby, that's me!
i am a: Verseau
carnet de bord:

MessageSujet: Re: ;houston, we've got a problem. {Hanah ♥}   Jeu 4 Fév - 4:43

    Elle avait cherché partout, dans sa chambre, dans celle de son frère, dans la cuisine, dans le salon, dans les grands et les plus petits endroits possibles de l'appartement, sous le tapis, dans les tiroirs, sous les oreillers... Rien, tout semblait à sa place. Je dis bien tout semblait. Car oui, il y a à peine quelques jours, Ha Nah a vu un jeune homme d'environ son âge quitter l'appartement, SON appartement, par la fenêtre de la salle de bain. Elle ne le connaissait pas et elle n'avait jamais vu son frère traîner avec lui. Du coup, ça ne pouvait être autrement qu'un sale voleur. C'est vrai, si c'était un ami quelconque ou ne serait-ce qu'une connaissance, il aurait prit la porte et non la fenêtre. C'est louche, non ? Enfin, elle n'avait pas perdu de temps et avait immédiatement appelé la police. Elle avait pu retenir un peu le physique du garçon, d'où le fait qu'elle leur avait mentionné ce qu'elle avait retenu de celui-ci. Cheveux blond, maigre, un peu plus grand qu'elle, d'environ son âge... c'était vague, mais avouez tout de même qu'un Coréen blond de nos jours, ce n'est pas des plus courants non plus. Ainsi, depuis que Ha Nah avait contacté les flics, elle attendait impatiemment des nouvelles, ne serait-ce que pour savoir s'ils avaient une piste ou non. Pendant ce temps, ça lui avait permit de réfléchir à la chose; aucune fenêtre n'était cassée. Alors, soit la porte avait été mal barrée, soit il était entré exactement de la même façon qu'il était sorti. En tout cas, peu importe ce qu'il avait prit, il allait en baver, ça c'était clair. Après tout, elle ne pouvait même pas être en sécurité dans sa propre maison, apparemment. Ce fut donc assise sur le divan que la demoiselle fixa le téléphone, espérant qu'il sonne d'un instant à l'autre. Elle lâcha plusieurs soupirs, des longs et des courts, calculant presque chaque secondes qui s'écoulaient. Jusqu'à ce qu'enfin, le téléphone se mette à sonner. Elle prit donc l'appareil. C'était bel et bien la police. Ils avaient retrouvé le suspect.

    Sans plus attendre, Ha Nah prit ses affaires, prenant le temps de bien fermer porte et fenêtre cette fois. Puis elle se dirigea vers le poste de police. Peu de temps s'était écoulé entre le départ de chez elle et l'arrivée au poste. Heureusement. Car ce mec allait grandement entendre parler d'elle. Se tenant debout devant la porte d'entrée du poste de police, elle entra rapidement et demanda à ce qu'on la guide jusqu'au bureau du policier dont elle avait le nom. On lui indiqua le chemin et en deux temps trois mouvements, elle se retrouva finalement devant la porte du bureau. D'ici quelques secondes, elle allait enfin pouvoir voir ce voleur. En effet, après avoir poussé la porte, elle eut droit à un regard plutôt interrogateur du suspect. Puis avant qu'il ne se passe quoique ce soit, Ha Nah le dévisagea un moment; il était bel et bien tel qu'elle l'avait décrit; blond, maigre, d'environ son âge... Nul doute, c'était lui. Elle le pointa alors du doigt et ne put s'empêcher de froncer les sourcils en le regardant droit dans les yeux, suite à cette réalisation.

    « Tu vas me rendre ce que tu m'as pris, sale voleur ! Et t'as pas intérêt à jouer avec mes nerfs. », dit-elle en se rapprochant rapidement de lui.

    Décidémment, le jeune homme ne semblait pas comprendre ce qu'il se passait. Il n'y avait qu'à en voir son air. Il faisait semblant d'être innocent ou quoi ? En tout cas, il demandait des explications tout comme son identité. Oui bon, il la prenait pour qui pour qu'elle se dévoile à lui comme ça ?

    « T'expliquer ? T'EXPLIQUER ? Tu t'infiltres chez moi et tu viens me voler des trucs pour ensuite sortir par la fenêtre de ma salle de bain et c'est TOI qui me demande des explications ? Tu trouves pas que mon frère et moi on est déjà assez pauvre comme ça qu'en plus, il faut que tu viennes nous prendre le minimum de ce qu'on a ? ÇA VA PAS DANS TA SALE TÊTE ?! » fit-elle énervée.

    À chaque fois qu'elle faisait référence à lui, elle le pointait du doigt. Tout comme, elle lui toucha le front de son index lorsqu'elle mentionna sa dernière phrase. Elle ne voulait pas forcément l'intimider; elle n'était pas méchante. Enfin, pas habituellement. N'empêche, si ça pouvait lui mettre un minimum de pression pour qu'il avoue son acte, c'était déjà ça. Sans doute, allait-il la prendre pour une folle, une dingue... mais en tout cas, c'était à lui que revenait les explications. Son attention fut alors attiré vers le policier qui lui disait de baisser la voix tout en insistant pour qu'elle se calme. Ha Nah soupira donc un bon coup avant de faire dos à celui-ci ainsi qu'à Bo. Elle prit alors une grande respiration tentant de faire passer le restant de ses nerfs au travers de ce simple souffle. Puis lorsqu'elle se sentit plus calme, elle se retourna à nouveau vers eux, leur faisant face. Son regard se posa toutefois un long moment sur le garçon qui à son tour, la regardait continuellement.

    « Alors je reprend, tu vas me dire ce que tu es venu chercher chez moi et tu vas me le rendre. Ça pourrait t'éviter la prison, tu sais. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahn Bo Hyun
    candy admin

avatar

messages : 786
i'm here since : 22/01/2010
i am this old : 27
where am i : je sais pas - je veux ma maman. u.u
heart situation : fckd up.
work place : don't need that. i guess. è_é autrement, dad's company? uhh.

baby, that's me!
i am a: bélier.
carnet de bord:

MessageSujet: Re: ;houston, we've got a problem. {Hanah ♥}   Jeu 4 Fév - 6:35

    Sale - quoi ? Sale voleur ? Elle venait vraiment de le traiter de voleur ? Et en quelle honneur, en fait ? Les sourcils froncés, il écoutait la jeune femme qui s'époumonait sur lui - lui crachait des insultes, et le prenait définitivement pour... ouais, pour un voleur ! C'était quoi cette blague ? Avait-il vraiment la tête d'un voleur ? Avait-il réellement besoin de voler quoi que ce soit pour arriver à ses fins ? Non, pas du tout, et même que l'argent, il pouvait en faire ses 3 repas jusqu'à la fin de ses jours tellement il en avait. C'était tellement - effronté - ironique, ridicule et tout ce qu'on pouvait qualifier d'absurde. Vexant, par-dessus tout. Mais lorsqu'elle expliqua l'histoire de la fenêtre, il écarquilla les yeux. Devait-il en rire ou se fâcher ? L'apostropher et lui faire le même coup ? Parce que son index dans son front, c'était très désagréable. Alors c'était... la soeur de Jun Wan. Ben tiens ! C'était évident, pourtant. Absolument aucune politesse, aucune reconnaissance, rien. Alors qu'il avait bien dû donner l'équivalent de ce qu'il devait faire en deux semaines en argent la soirée d'avant. Lui, voleur ? Voleur. Et elle osait lui demander si ça n'allait pas dans sa tête en plus. Il tourna la tête et la laissa se calmer dans son coin, soupirant à son tour. C'était complètement ridicule, allait-il vraiment devoir expliquer ce qui s'était passé ce matin là pour qu'on le laisse partir ? Ça aussi, ça allait - certainement - avoir l'air complètement absurde. Il pria le ciel deux secondes de le laisser en paix et de faire en sorte qu'on ne le prenne pas pour un fou et, lorsqu'elle revint, il se tourna lentement vers celle-ci. « Bon. Premièrement. Je ne suis pas un voleur et, monsieur le policier, si vous doutez vraiment de cette affirmation, regardez un peu mon compte en banque pour voir de quoi je parle. Ensuite, si tu avais pris le temps de demander à ton frère - Jun Wan - tu aurais peut-être compris quelque chose. C'est totalement, complètement ridicule et, vraiment, faire preuve de politesse, c'est trop demandé ? Pas besoin de m'engueuler. Et, au passage, tu sauras que j'ai certainement plus de moyens de te faire enfermer seulement pour m'avoir touché que toi, pour m'accuser d'un vol totalement, ridiculement faux. » Il haussa un sourcil. « Compris ? »

    Détestable. Aah, c'est donc là que tu te cachais, petit Bo. Il fallait bien qu'une folle enragée vienne te faire prendre les nerfs sur elle pour que la ville ne te semble soudainement plus si imposante que ça. Ça grouillait de gens malhonnête, par ici - c'était hallucinant. Il se redressa, du mieux qu'il pouvait, et fit passer ses bras sous ses jambes de façon à ce que ses mains soient vers l'avant. Le policier se redressa et lui fit signe de se calmer - calmer ? Mais il n'avait rien fait ! Ce n'était pas comme elle, qui... et puis, il se devait bien de lui rendre la pareille, c'était pire qu'insultant. Il grogna et s'approcha d'elle, déposant son index contre son front et fronçant les sourcils, la poussant de la même façon qu'elle l'avait fait avec lui. « Tu sauras que si ton frère n'avait pas tenté de m'abuser sexuellement, je n'aurais pas été obligé de m'enfuir par la fenêtre par peur qu'il se fâche et me fasse passer un sale quart d'heure ! » Il pivota sur lui-même pour faire face à l'agent de police, posant ses mains contre le bureau et s'approchant de lui. « Monsieur, c'est complètement idiot. C'est... huh. Laissez-moi vous raconter. Aish, vraiment... »

    Il avait prévu de lui raconter l'histoire assez brièvement : lui dire qu'il avait rencontré un jeune homme après s'être perdu mais que, comme son père ne lui avait pas fait un double des clés de la maison, il avait dû rentrer chez lui et avait couché chez un parfait inconnu et le lendemain, après que ce dernier ait essayé de le toucher, bien sûr, il s'était enfuit par la fenêtre. C'est donc comme ça que Miss Kim avait pensé qu'il était un méchant voleur. Mais l'agent lui posa tellement de questions qu'il dut tout lui raconter en détail, jusqu'au moment où Jun Wan s'était collé complètement nu à lui en pensant qu'il s'apprêtait à coucher avec lui. Un peu gênant devant la soeur de ce dernier, mais ce n'était pas de sa faute s'il avait pensé des trucs complètement ridicules alors qu'il voulait simplement dormir. Évidemment, la question qui le tua fut Et pourquoi s'être enfuit par la fenêtre ? « Parce. Que. Je. Suis. Puceau. Vous en voulez d'autre des informations inutiles comme ça enfreignant mon intimité ? Vous voulez que je le cris sur tous les toits aussi peut-être histoire d'avoir l'avis général ? » Et le policier éclata de rire, détachant finalement ses menottes. Il se retourna vers la jeune femme, les sourcils toujours froncés. « Contente maintenant ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://until-whenever.forumactif.com
Kim Ha Nah

avatar

messages : 313
i'm here since : 30/01/2010
i am this old : 27
heart situation : Reserved è_é

baby, that's me!
i am a: Verseau
carnet de bord:

MessageSujet: Re: ;houston, we've got a problem. {Hanah ♥}   Ven 5 Fév - 0:38

    Evidemment, elle s’était doutée qu’il n’allait pas avouer ce qu’il avait fait sur le coup. Et lui, prétendait même le contraire; qu’il n’avait rien volé. Devait-elle le croire ? Car, il est vrai qu’outre son escapade par la fenêtre, elle n’avait aucune preuve qu’il était parti avec quoique ce soit. Mais c’était tout de même louche. Et agir ainsi signifiait de prendre le risque de se retrouver dans ce genre de situation. Peut-être, n’avait-il pas pris ce fait en compte. Quoiqu’il en soit, son regard n’avait pas lâché le regard du garçon. Et Ha Nah reçu comme un coup à la figure lorsque celui-ci prononça le nom de son frère. Si ça se trouve, il le connaissait vraiment et donc, il disait vrai. Ou alors il avait vu son nom quelque part et faisait semblant qu’il était vraiment un pote de Jun Wan. Mais bon, ce n’était pas dans ses habitudes de se faire des films dans le genre. À son tour, il avait insulté la demoiselle, disant qu’elle était impolie et qu’elle devrait plutôt se mêler de ses affaires. Elle se mordilla la lèvre inférieure, plutôt mal à l’aise suite à ces dernière paroles en rapport avec l'argent. Même si c'était le cas, il n'aurait pas le culot de le faire et Wan lui tomberait dessus de toute façon. À son "Compris ?", Ha Nah resta silencieuse, se mordillant toujours la lèvre en fixant le plancher plus loin devant elle. Tout ce qu'elle trouva à dire fut...

    « Tsss ! Un gosse de riche, en plus ! »

    Ainsi, le jeune homme s'était relevé, faisant le même geste qu'elle lui avait fait précédemment. Ha Nah le regarda d'un air à lui indiquer de ne plus la toucher. Qu'il l'insulte elle, ça passait. Mais qu'il parle de la sorte de son grand frère, c'était autre chose. Jun Wan, abuser sexuellement quelqu'un ? C'était complètement insensé. Elle connaissait son frère et il n'était pas comme ça. Il ne violerait jamais quelqu'un et ne profiterait jamais de quelqu'un alors qu'il avait toute sa tête. Bon sang ce que ça l'énervait ce genre d'attitude, même si en même temps, cette histoire l'amusait. Ça l'amusait oui, car il racontait n'importe quoi. Et ce manque de crédibilité provenant du garçon fit naître un haussement de sourcils chez la demoiselle, alors qu'elle pinça les lèvres. Néanmoins, elle le laissa raconter sa dite histoire, sans l'interrompre et tentant de s'imaginer les scènes. Si elle comprenait bien, lui et son frère avait couché ensemble alors qu'il était dans le plus grand des malaises. À bien y penser, cette aventure avait beaucoup plus de quoi faire rire que de quoi énerver la jeune fille. D'où la raison de ce sourire amusé qu'elle tentait si bien que mal de cacher. Elle se sentait mal pour lui n'empêche. Vint ensuite la question qui semblait être la plus fatale pour lui. Et la réponse choqua presque Ha Nah. Wow, il venait carrément de dévoiler un aspect de lui-même à deux inconnus. Et presque dans l'obligation. Ça devait être embarassant. Aparemment, cela fit grandement rire le policier. Tout comme Ha Nah. Enfin, elle, elle ne rit cependant pas, même si elle en était amusée. Car à bien y penser, tout ça avait forcé le jeune blond à révéler des trucs qui avouons-le étaient effectivement plutôt personels, alors qu'au début, il était seulement question de vol. Elle était consciente que c'était aller trop loin. Ou alors, peut-être pas puisqu'en n'avouant rien, il se serait probablement attiré davantage d'ennui. Erf, le pauvre. Lorsqu'il lui fit enfin face, les menottes enlevées, Ha Nah décida de briser ce silence qu'elle tenait depuis un moment. Elle entama alors ce qu'elle avait à dire dans un ton plutôt franc et sérieux cette fois. Voir même, plus doux.

    « Pour être franche, ça m'amuse vraiment cette histoire. Mais, je ne voulais pas forcément que ça en arrive-là. Enfin, je veux dire... je me sens mal de t'avoir forcé à raconter ça à des personnes qui te sont totalement inconnues. Mais bon, avoue que c'est louche de voir un étranger sortir de chez soi par une fenêtre. T'as pris un risque en faisant ça et regarde dans quoi ça t'as amené. Je ne veux pas te faire la morale, mais c'est pas en fuyant tes problèmes que tu vas les régler. Et, je ne crois pas que mon frère ait eu l'intention de te faire quoique ce soit et jamais il n'aurait osé abuser de toi sexuellement. Je crois plutôt que t'a eu plus peur qu'autre chose moi. »


    Elle regarda ensuite le policier qui éclatait de rire et qui sans doute, devait tous les deux les prendre pour des cons. Jusqu'à ce qu'elle repose son regard sur le jeune homme.

    « Si j'étais vraiment un monstre, je rirais de cette histoire jusqu'à en pleurer. Mais, tu vois, j'ai pas envie de me moquer de toi. » Elle fit une courte pause. « Je suis plutôt désolée pour ce malentendu. T'as le droit de me détester, je m'en fiche. Je vais tenir ma langue et oublier cette histoire. Ça restera entre nous. »

    Elle afficha alors un petit sourire. C'était surtout par respect pour lui. Et comme elle venait de le dire, elle pourrait très bien se moquer de lui et raconter cette histoire aux gens qu'elle connaît, voir même à son frère. Mais ce serait vraiment méchant et Ha Nah n'est pas sans coeur; elle ne rabaisserait jamais les gens et encore moins d'une telle façon. Non, la meilleure chose à faire c'était de s'excuser et de tout oublier, comme elle venait de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahn Bo Hyun
    candy admin

avatar

messages : 786
i'm here since : 22/01/2010
i am this old : 27
where am i : je sais pas - je veux ma maman. u.u
heart situation : fckd up.
work place : don't need that. i guess. è_é autrement, dad's company? uhh.

baby, that's me!
i am a: bélier.
carnet de bord:

MessageSujet: Re: ;houston, we've got a problem. {Hanah ♥}   Ven 5 Fév - 6:01

    Il avait - heureusement - cru bon de ne pas écouter les commentaires négatifs de la jeune soeur de Jun Wan, poursuivant son histoire jusqu'à ce qu'on le libère. D'ailleurs, lorsque les menottes lui furent enlevées des poignets, il les frotta machinalement, chassant le rouge qui apparaissait à la surface de ses minces poignets. Il s'était retourné vers la jeune femme, lui demandant si elle était contente, maintenant qu'il avait raconté toutes ces - conneries - histoires au policier. Et même si ça semblait un peu étrange, c'était la vérité, entièrement la vérité. Pour être franche, ça m'amuse vraiment cette histoire. Ah oui - toi aussi tu trouves ça amusant. Oh, ferme-la, Bo, écoute ce qu'elle a à te dire. Il l'écouta sans faire un seul commentaire, grimaçant seulement par moment, puis il passa une main dans ses cheveux, laissant un long soupire traverser la barrière de ses lèvres - jusque là, il était resté muet, sans même l'interrompre une seule fois. Plus peur qu'autre chose... c'était facile à dire. Allez donc dormir chez un inconnu qui, lui, en guise d'accueil, vient vous réveiller par deux fois en vous touchant. Dont une fois complètement nu, d'ailleurs - et ça, personne n'allait lui faire croire que c'était innocent. On ne se collait pas dans la tenue la plus simple contre une autre personne avec absolument rien derrière la tête. Ça, c'était complètement, totalement ridicule. Il ne put s'empêcher d'hausser un sourcil à ses excuses et au petit sourire qu'elle lui adressa. Il devait l'avouer ; c'était plutôt louche, que de voir une personne totalement inconnue traverser la fenêtre de notre salle de bain pour s'échapper. Oui, d'accord. Mais comment pouvait-il savoir que Jun Wan avait une petite soeur et, surtout, qu'elle était réveillée à cette heure là et... qu'elle allait le voir sortir par la fenêtre ? Malgré tout, il inclina légèrement la tête en guise d'accord. Il n'était pas totalement prêt à lui rendre son sourire, mais il n'allait pas non plus la détester pour si peu parce qu'au fond, les deux avaient raisons. Certes, ça l'avait énervé sur le coup, mais tout allait bien maintenant. Du moins, il l'espérait. En fait, il n'avait même pas envie de raconter ce petit... malentendu à Jun Wan, parce que Jun Wan serait probablement mort de rire lui aussi. Mieux valait ne pas rajouter de commentaires sur le frère de la jeune femme, d'ailleurs, on ne sait jamais. Un des deux pourrait être perturbé. Il tourna la tête vers le policier et fronça les sourcils une dernière fois avant de reporter son attention vers l'asiatique. « Pardon d'avoir été bête. Et hm. » Il marmonna quelques paroles incohérentes, visiblement gêné. « Merci. »




    Heureusement, le policier les laissa sortir bien rapidement et le tout fut réglé tout aussi rapidement. D'un autre côté, un peu plus malheureusement.... Bo était toujours en pyjama, perdu en pleins milieu de la ville, pas coiffé, bref, il avait certainement l'air d'un espèce d'hobo ridiculement mal fringué - en pyjama, ouais. Il n'y pensa pas sur le moment, sortant du poste de police accompagné de la jeune femme, clignant des yeux et posant sa main contre son front tellement le soleil était fort depuis le temps où il avait mis les pieds dehors. Eh ben ! La seconde chose qu'il remarqua fut les regards étranges qu'on lui lança, notamment un homme en vélo qui manqua se frapper au poteau lorsqu'il le vit, se rattrapant de justesse. Le blond se tourna vers une fenêtre et s'observa deux secondes avant de fermer les yeux, soupirant. Dieu. Pourquoi lui ? Pourquoi, de toutes les personnes sur cette planète... pourquoi était-ce lui qui devait passer de si mauvaises journées ? Ses bras retombèrent lourdement contre son corps et il resta immobile de longues secondes à observer son propre reflet avant de tourner la tête vers Ha Nah, qui était toujours là, et semblait l'observer d'un oeil amusé d'ailleurs. Il grimaça, grogna, et haussa enfin les épaules avant de se retourner pour faire face à la rue. « Eh bah, qu'on me regarde de travers. C'pas plus grave, neh ? Et puis, il est stylé mon pyjama. Tu trouves pas ? »

    Ses yeux roulèrent sur eux-mêmes et il haussa les épaules. Ce n'était pas comme s'il avait déjà eu peur du ridicule. D'ailleurs, il avait toujours été habitué, où il habitait - sortir en pyjama pour faire le tour de l'île, aller au dépanneur, faire les courses et puis revenir chez soit qu'à deux heure de l'après-midi parce qu'il était passé à la plage entre temps, ce n'était pas quelque chose de rare. Il passa sa main dans ses cheveux, les ébouriffant encore plus qu'ils ne l'étaient. Il faisait froid, par contre. L'hiver n'était effectivement pas totalement terminé, et même si la neige commençait déjà à fondre à une vitesse drôlement rapide, il faisait froid. Et lui qui n'avait que la peau sur les os... forcément, il était frileux. Il se frotta rapidement les bras et pinça les lèvres. Après quoi il pointa la jeune femme d'un doigt faussement accusateur, comme s'il avait réellement quelque chose à lui reprocher... en fait, c'était simple. Il ne connaissait toujours pas très bien cette ville et chaque fois qu'il sortait ou qu'il tentait de la découvrir, un malheur lui arrivait. C'était pas du tout pratique. Et elle l'avait quand même fait trainer ici dans de tels vêtements et maintenant, il ne savait plus trop où il se trouvait ! Enfin, heureusement, ils étaient encore dans le quartier de gangnam, donc il n'y avait pas trop de chemin à faire, c'était assuré... « Toi, tu connais Séoul, j'imagine. Alors, tu vas me ramener chez moi et en retour je, hum, enfin, je me ferai pardonner chez moi. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://until-whenever.forumactif.com
Kim Ha Nah

avatar

messages : 313
i'm here since : 30/01/2010
i am this old : 27
heart situation : Reserved è_é

baby, that's me!
i am a: Verseau
carnet de bord:

MessageSujet: Re: ;houston, we've got a problem. {Hanah ♥}   Sam 6 Fév - 2:31

    Elle ne voulait pas lui faire la morale, mais avec ça, elle espérait qu'il repense deux fois à ce qu'il voulait faire avant de le faire. Le quartier dans lequel elle habitait n'était pas l'un des plus sûrs. Et bien des gens qui le fréquentait, étaient des gens comme Jun Wan; un peu voyou et habitué de la rue. Du coup, il n'était pas étonnant de croire que ce genre de chose pouvait souvent se produire et la dernière chose à laquelle aurait pensé Ha Nah en rapport avec cette intrusion chez elle, était que Bo n'était qu'un simple ami de son frère. Enfin, heureusement, le tout semblait s'être réglé; il était libéré et le policier ne semblait pas être capable d'ajouter quoique ce soit alors que Ha Nah lui avait fait ses excuses en même temps. Tout comme il venait de le faire au travers d'une voix timide. Du coup, ils n'avaient tous deux plus rien à faire dans ce poste de police, d'où le fait qu'ils ressortirent. Ensuite, la demoiselle avait eu l'intention de retourner chez elle histoire de passer à autre chose. Mais quelque chose lui indiqua que le garçon, malgré tout, ne semblait pas nécessairement vouloir qu'elle parte à tout prix. Elle regarda alors un moment les alentours, étant attiré par les regards étrange des gens envers le jeune homme. Elle suivit alors leur regard histoire de voir ce qu'ils regardaient, avant de constater que le garçon était encore dans ses vêtements de nuit. C'était pour dire qu'avec tout ça, elle s'en rendait compte que là alors que ça aurait dû lui sauter aux yeux dès le premier regard. Encore une fois, Ha Nah afficha un petit air amusé lorsqu'il se regarda dans une vitrine pour constater le fait. Au moins, vêtu ainsi il se démarquait des autres. Après tout, le ridicule ne tue pas. Alors stylé ou pas, il avait au moins le courage d'affronter ses regards. Celle-ci acquiesça donc positivement de la tête suite à son commentaire, en guise de réponse. Personnellement, elle trouvait ça plutôt cool.

    Ils avaient donc commencé à marcher tranquillement sur le trottoir, sans aucune direction précise. Effectivement, le temps était plutôt froid et le vent n'aidait en rien. Même vêtue de son manteau, d'une veste et d'un chandail à manche longue, Ha Nah pouvait ressentir le froid passer au travers ces épaisseurs. Du coup, elle jeta un bref regard vers Bo. Le pauvre, si elle, elle avait froid avec trois épaisseurs, lui devait sans doute être gelé de la tête aux pieds. Car bon, son pyjamas ne devait pas couper le vent et le tissu de celui-ci était habituellement mince. Elle lâcha alors un petit soupir. Si elle ne faisait rien, il allait mourir d'hypothermie. D'où le fait qu'elle se décida à enlever une épaisseur, voir son manteau, qu'elle tendit doucement au garçon. Certes, il n'allait pas être parfaitement au chaud, mais au moins, il avait moitié moins de chance d'attraper un rhume ou quoique ce soit.

    « Tiens, met ça. C'est pas ce qu'il y a de plus chaud, mais au moins ça t'évitera de tomber malade. » fit-elle doucement.

    Puis peu de temps après, celui-ci la pointa à nouveau du doigt, ce qui lui tira un air interrogateur. Qu'y avait-il encore ? Elle le su très vite. Le ramener chez lui ? Elle fronça légèrement les sourcils. Comment se fait-il qu'il ne connaissait pas énormément Séoul ? D'accord, il y avait toujours des coins que l'on connaissait moins que d'autre, mais là, c'était le centre-ville et tout le monde connaissait ça. Elle regarda le coréen d'un air quelque peu surpris. En même temps, elle n'avait rien d'autre à faire. Et puis bon, c'est vrai qu'elle l'avait amené jusque-là, du coup, autant finir de réparer cet incident comme il se convient, jusqu'au bout.

    « T'es nouveau ? ... Hum, te ramener chez toi... C'est comme tu veux. T'as qu'à me dire où tu habites. »


    Le tout, en espérant que ce ne soit pas trop loin. Parce qu'elle n'allait pas avoir les moyens de se payer du transport pour le retour. Et marcher longtemps dans le froid, non merci. Elle fit une courte pause alors, avant de reprendre parole, réalisant qu'avec ce qui c'était passé, ils n'avaient pas fait les présentations.

    « Au passage, je m'appelle Ha Nah. Kim Ha Nah. Et toi, si j'ai bien compris, c'est Ahn Bo Hyun ? »

    Oui, elle connaissait son nom par l'entremède du policier qui l'avait appelé tout à l'heure. Il lui avait alors directement donné le nom du suspect. Et ce nom, elle allait s'en rappeler longtemps, tout comme son visage. Oh non, ce n'était pas pour se vanger dans les moments à venir. Seulement, il fallait avouer que ça avait été une situation plutôt marquante, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahn Bo Hyun
    candy admin

avatar

messages : 786
i'm here since : 22/01/2010
i am this old : 27
where am i : je sais pas - je veux ma maman. u.u
heart situation : fckd up.
work place : don't need that. i guess. è_é autrement, dad's company? uhh.

baby, that's me!
i am a: bélier.
carnet de bord:

MessageSujet: Re: ;houston, we've got a problem. {Hanah ♥}   Jeu 11 Fév - 23:37

    Il y avait effectivement une marge entre les deux mondes dans lesquels ils vivaient - toute une, qui plus est. S'il ne savait même pas comment agir dans son propre quartier alors Itaewon lui était définitivement inconnu. Tout comme n'importe quoi en dehors de Jeju, au fond. Oh, il pouvait vous le dire, la moyenne d'habitants qu'il y avait ici et là, des infos sur l'économie générale et toute cette merde ; mais en savoir sur le comportement des gens, comment se tenir et réfléchir à ce qu'il faisait avant d'agir, non, ça, il ne savait rien de la ville sur ce point-là. Il était habitué au calme écrasant de sa petite île, là où les seuls drames s'apparentaient à Miss Lee qui avait raté sa tarte du jour ou dame nature qui donnait le mauvais temps. Sa vie tranquille en venait à lui manquer dans des moments comme celui-là et la chaleur de sa petite île... également, alors qu'il se frottait les bras activement pour se réchauffer tandis qu'il marchait aux côtés de la jeune soeur de Jun Wan. Ce n'était pas étonnant de le voir congelé à ce point alors qu'à l'avance il n'avait déjà pas une protection naturelle très appropriée et qu'il venait d'une petite île - là où l'hiver, il n'y avait même pas de neige. Il fut rappelé sur la terre - à Séoul plus particulièrement - lorsque la jeune femme parla pour lui offrir son manteau. Il l'observa longuement, écarquillant légèrement les yeux, dubitatif... c'était impoli de ne pas accepter mais méchant d'accepter à la fois. Après, c'était Ha Nah qui souffrirait du froid et ça il ne voulait pas en être la cause. Quoi que tous les deux avaient leur part de responsabilité dans ce malheureux évènement, ce n'était tout de même pas à elle de se sacrifier pour lui alors qu'elle ne connaissait rien de plus que son prénom et peut-être.. une vague idée de son âge. Ah, et elle savait également qu'il était puceau - merci de le rappeler. Il repoussa gentiment le manteau qu'elle lui tendait et hocha négativement la tête, la remerciant d'un signe de tête tout en lui adressant un sourire gêné, mal à l'aise. C'était impoli de ne pas accepter mais c'était pire de lui faire ce genre de coup, pensait-il, après avoir pesé le pour et le contre. Il se racla la gorge. « Désolé, non, c'est. Votre manteau, et vous me connaissez à peine, et puis non, vous n'avez pas à vous donner du mal pour moi. »

    Il pinça les lèvres et regarda tout droit devant, entamant la marche. Ce n'était pas loin du tout, non, d'ailleurs il n'eut qu'à lui dire l'adresse et elle semblait déjà savoir à peu prêt où ça se situait. Rares étaient les gens qui ne savaient pas où c'était, en même temps ! Et dire que lui, il ne savait même pas situer le lieu où il habitait : juste ça. Il lui assura que ce n'était pas loin et qu'il allait survivre au froid jusque là, même si, profondément, il en doutait un peu tout de même. Il lui adressa un mince sourire lorsqu'elle lui demanda s'il était nouveau en ville et acquiesça doucement, glissant ses mains dans les poches de son pyjama, suivant les pas de la jeune femme tandis qu'elle le guidait au travers de la ville. « Ça fait à peu prêt deux ou trois jours que je suis en ville. Je viens d'assez loin, donc... je ne sais pas vraiment me situer, c'est idiot de demander à un inconnu de nous rapporter chez nous à cet âge, je sais. » Il rigola avant de lever la tête vers la jeune femme qui venait de se présenter. « Enchanté, Kim Ha Nah. » Il grimaça. « Ahn Bo Hyun, c'est ça. Mais tu peux m'appeler Bo tout simplement... eh, comme ça, tu es la soeur de Jun Wan ? »





    Le chemin s'était effectivement bien passé, heureusement il ne s'était pas trompé et ce n'était pas très loin ; malgré tout, lorsqu'il posa les premiers pieds dans le hall du grand bâtiment, le froid qui l'avait suivit tout au long sembla le frapper. Un gros frisson l'avait parcouru et, si l'ascenseur n'avait pas été en service aujourd'hui, probablement n'aurait-il pas eut le courage de monter les marches avec les jambes gelées comme elles l'étaient. Il fit signe à la jeune femme de le suivre dans l'ascenseur et appuya sur le bon bouton - le quatrième étage. Heureusement encore une fois, il savait comment se rendre jusque chez lui à partir de maintenant. Ça aurait été plutôt ridicule. Le bon point dans tout ça, c'est qu'il s'était fait une amie - enfin, disons, une connaissance pouvant devenir une amie. Hanah était très sympathique et avait causé avec lui tout le long, tuant le froid de ses pensées et surtout, il savait maintenant qu'elle était la jeune soeur de Jun Wan et qu'elle avait le même âge que lui. Tiens, c'était un peu étrange, ça. Lorsque la porte d'ascenseur s'ouvrit pour laisser apparaître la porte du logement, il lui fit à nouveau signe de passer et sorti les clés du condo d'une de ses poches. Il eut un peu de mal à la glisser à l'intérieur de la serrure - ses doigts étaient gelés eux aussi - mais il fut content lorsque la porte s'ouvrit. C'était, effectivement, la première fois qu'il avait la chance d'utiliser ces clés. Il se tourna vers la jeune femme et lui fit signe d'entrer. « Tu veux prendre un café, quelque chose ? Enfin, viens te réchauffer au moins, en plus tu m'as ramené chez moi... je te dois bien ça. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://until-whenever.forumactif.com
Kim Ha Nah

avatar

messages : 313
i'm here since : 30/01/2010
i am this old : 27
heart situation : Reserved è_é

baby, that's me!
i am a: Verseau
carnet de bord:

MessageSujet: Re: ;houston, we've got a problem. {Hanah ♥}   Ven 19 Fév - 5:28

    Ils étaient donc en train de marcher en direction de la maison de Bo, après qu'il lui ait donné l'adresse. Elle savait à peu près où se situait l'endroit, ce qui fut ainsi plus facile. Il habitait un cartier de riche, huppé et dont les maisons étaient loin d'être données. Évidemment. Un monde contraire à celui dans lequel elle vivait, malheureusement. En même temps qu'il s'y dirigeait, elle avait offert son manteau au garçon qui affrontait le froid dans un minable petit pyjama pour éviter qu'il se congèle davantage. Malgré tout, il l'avait refusé. Ne pas avoir apprécié le garçon, Ha Nah en aurait été offusquée. C'était plutôt impolie. Mais là, elle fut plutôt surprise et le garçon n'eut pas vraiment d'explication acceptable à ce refus, outre que la raison était que le vêtement lui appartenait. C'était le genre d'excuse qu'elle trouvait ridicule, mais pour laquelle elle n'allait pas s'obstiner. Après tout, peut-être que les riches n'avaient pas le même mode de vie. Elle, elle serait prête à recevoir pas mal tout ce qu'on lui donne. Mais bon, c'est vrai qu'ils se connaissaient à peine et peut-être était-il un peu mal à l'aise d'accepter ce genre de chose. Ou alors, il avait été élevé comme un bon fils à papa qui ne manquait de rien et n'avait besoin de rien. Elle fit toutefois une légère grimace avant de remettre son manteau sur son dos. Pendant ce temps, il s'était décidé à répondre à sa question dont la réponse intrigua à nouveau la demoiselle. Il est effectivement vrai qu'il était plutôt difficile de se retrouver dans cette grande ville; surtout lorsqu'on y a jamais mis les pieds. Encore, même elle, elle parvenait à s'y perdre facilement. D'où le fait qu'elle traînait souvent dans les mêmes endroits sans trop s'égarer de chez elle lorsqu'elle était seule.

    « Et tu peux me dire d'où tu viens, alors ? » Elle lâcha un rire face à sa réplique qui suivit. « T'inquiète, il n'y a rien d'idiot là-dedans. »

    Et quant à elle, il faisait la bonne chose. Elle était sûre qu'il ne voulait pas se retrouver davantage perdu au plein coeur de cette immense ville à demander sans cesse son chemin et passer pour idiot parce qu'il ne savait pas où il allait. Surtout, sachant que les gens n'étaient pas toujours digne qu'on leur fasse confiance. Au moins, c'était le cas avec Ha Nah; elle n'allait pas l'emmener encore plus creux dans le fin fond du fossé. Un sourire apparu sur ses lèvres par la suite désignant qu'elle était tout aussi ravie de le connaître, même si leur rencontre s'était faite dans une drôle de situation.

    « C'est bien moi ! Et toi, tu es son futur homme j'ai l'impression. » dit-elle simplement pour lui tirer la langue.

    Elle n'avait pas forcément l'intention de le taquiner à longueur de temps avec cette histoire, mais elle avait bien l'intention de faire sa petite enquête auprès d'eux, à savoir si finalement, cette histoire n'était qu'une rigolade ou alors si tout ça aura été la provocation d'une histoire un peu plus sérieuse. Après tout, Wan était son frère.



    Leur chemin s'arrêta lorsqu'ils furent enfin arrivés à la résidence de Bo et celle-ci le suivit sans mot dire, jusqu'à l'intérieur. Tout au long de la route, ils avaient effectivement fait connaissance et Ha Nah semblait déjà l'apprécier malgré le peu de temps qu'ils avaient passé ensemble. N'empêche, elle fut étonnée de voir la splendeur de la maison de celui-ci; peut-être n'était-ce pas si extraordinaire que ça, mais au yeux d'Ha Nah qui elle, ne vivait pas dans le même milieu, c'était plutôt admiratif comme endroit. Ça changeait de l'appartement miteux dans lequel vivait son frère et elle. D'ailleurs, elle n'osait pas estimer la valeur de certains des objets qu'elle voyait et celle-ci fut légèrement mal à l'aise face à toute cette... richesse ? Voir même, elle n'osa pas toucher à quoique ce soit. Ou alors, elle y allait avec une très grande précaution. Enfin, elle s'abstena de commentaire même si son air et son regard en disant plutôt long sur la chose. Bo prit alors la parole, l'incitant à rester. À ce moment, elle se retourna doucement vers lui, une légère hésitation au visage. Il était vrai qu'elle voulait se réchauffer un peu, mais en même temps, elle ne savait pas, elle n'avait pas l'impression d'être à sa place. C'était ridicule oui, mais normal.

    « Hum... c'est gentil. »

    Elle marqua une pause en le regardant.

    « Mais... je ne sais pas. Il me semble que le vent s'est levé depuis tout à l'heure et j'aimerais bien être chez moi avant de me retrouver congelée pour de bon. Surtout... si je dois encore le marcher. »
    Ha Nah se mordilla la lèvre suite à sa réplique. Elle n'avait pas trop l'air crédible. « Mais pour le café, je veux bien. »

    Sur ce, elle s'avança davantage dans la maison, étant encore un peu en admiration face à ce qu'elle voyait. Elle visita tranquillement l'endroit en se promenant de pièce en pièce, n'empêche. Puis s'étant éloignée un peu lui, elle lui lança...

    « Tu vis seul ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ;houston, we've got a problem. {Hanah ♥}   

Revenir en haut Aller en bas
 

;houston, we've got a problem. {Hanah ♥}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
until whenever. :: 
ღ Seoul-City
 :: Gangnam-dong
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit