AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 INTRIGUE 01 : groupe huit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Game Master
    he sees everything.

avatar

messages : 154
i'm here since : 22/01/2010
i am this old : 29

baby, that's me!
i am a: vierge ♥
carnet de bord:

MessageSujet: INTRIGUE 01 : groupe huit.   Jeu 8 Avr - 0:21

    Chers cobayes, bonjour.

    Une question vous taraude sans doute en ce moment même : qu'est ce que je peux bien foutre ici ? Et bien nous prendrons un malin plaisir à vous laisser dans l'ignorance. Vous l'aurez toutefois devinez, vous êtes ici pour servir l'expérience, et sachez que chacun de vos gestes, chacune de vos réactions sera décortiqués, jugés et étudiés de près. De très, très près.
    Votre objectif est simple : sortir de cette forêt. Rien de plus simple, dîtes-vous ? Détrompez-vous. N'allez pas croire que nous vous faciliterons la tache, bien au contraire. Avez-vous déjà la moindre idée de l'endroit où vous vous trouvez ? Sud ? Nord ?... Et êtes-vous seulement certain d'être toujours près de Séoul ? Voire toujours en Corée ? Posez-vous les bonnes questions, et surtout n'oubliez pas que vous êtres trois, inconnus ou non, mais que toujours vous devrez vous déplacez ensemble, unis comme les doigts de vos petites mimines. L'union fait la force, dit-on. Parviendrez-vous à prouver la véracité de ce dicton ?
    Pour vous aider dans votre quête, nous mettons à votre disposition une lampe de poche, une tente , un couteau, et quelques vivres : trois paquets de riz (cru bien sûr, n'allez pas croire qu'on irait cuisiner à votre place !), dix lamelles de viande séchée et trois paquets de fruits secs. Rappelez-vous que vous n'avez aucune idée de quand et comment vous pourrez sortir d'ici, alors les enfants, on ne gaspille pas la nourriture. Je doute que beaucoup d'entre vous soit particulièrement doués à la chasse à mains nues, quand il ne s'agit pas du sexe opposé, hm... Il est bien sûr interdit de se servir d'autres instruments que ceux nommés ici. Rappelez-vous que nous le saurons de toute façon et que cela vous vaudrait sans doute de voir passer un bon nombre de won passer sous votre nez. A bon entendeur...

    Participants et participantes,
    Nous vous souhaitons bon courage.


    Partons du principe que le premier posteur est celui qui a la lettre en main. Le but de cette intrigue est de faire interagir vos personnages dans un cadre oppressant, stressant et qui donne encore davantage de poids aux sentiments et sensations en tout genre. Autrement dit, n'hésitez pas à faire péter les plombs à vos personnages. ♥️ Ah ! Et surtout, évitez de les faire sortir en deux temps trois mouvements. C'est pas très drôle, vous en conviendrez. A la moindre incompréhension, n'hésitez pas à contacter un administrateur. Amusez-vous bien, héhéhé.


Ordre de passage à respecter :

▬ Kim Ni Wii
▬ Hwang Suk Min
▬ Kim Na Yung
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Ni Wii

avatar

messages : 53
i'm here since : 06/04/2010
i am this old : 27
where am i : Au pres de Nana. Et dans les bras de mon ange !
heart situation : Nana. Lui* & Suki <'3
work place : Etudiante(Day) - Serveuse.(Night)

baby, that's me!
i am a: Burn, baby burn ~~ (FIRE)
carnet de bord:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 01 : groupe huit.   Dim 11 Avr - 19:26

    Hier encore, je me reposais après m’être acharnée en cours, oui, sous mes airs de garçon manqué, je reste une élève studieuse. Tout ce dont je souviens par après, n’est qu’un trou noir. Allez savoir si des gens se sont infiltrés chez nous, chez ma sœur et moi… pour nous amener ici. Mon corps repose au près de ma sœur, dans la tente, au coté d’un autre personnage. Je me réveille, la tête un peu comateuse, avant de pousser un cri.

    - OMONA !

    Il ne me fallut guère longtemps pour me redresser assis et regarder autour de moi, avant de voir ma sœur endormie, et l’autre énergumène dans le même état. Ou étions – nous, qu’avions – nous fait pour nous retrouver ici. Je sors de la tente avant de regarder les environs… que de verdure, de branche… d’arbre. On était en pleine nature. … Perdus ? Oui, c’était le mot, enlever pour être perdus, dans un foret… Du matériel était réunis a terre devant la tente, je regardais de mes yeux encore un peu vitreux… Un couteau, du riz, dix lamelles de viande… et une lampe de poche, avec la tente… alors que je remarquais subitement que je tenais quelque chose en main depuis tout ce temps... Une lettre… Je l’ouvrais si rapidement, avant d’en lire le contenue…

    Code:
     Chers cobayes, bonjour.

    Une question vous taraude sans doute en ce moment même : qu'est ce que je peux bien foutre ici ? Et bien nous prendrons un malin plaisir à vous laisser dans l'ignorance. Vous l'aurez toutefois devinez, vous êtes ici pour servir l'expérience, et sachez que chacun de vos gestes, chacune de vos réactions sera décortiqués, jugés et étudiés de près. De très, très près.

    Votre objectif est simple : sortir de cette forêt. Rien de plus simple, dîtes-vous ? Détrompez-vous. N'allez pas croire que nous vous faciliterons la tache, bien au contraire. Avez-vous déjà la moindre idée de l'endroit où vous vous trouvez ? Sud ? Nord ?... Et êtes-vous seulement certain d'être toujours près de Séoul ? Voire toujours en Corée ? Posez-vous les bonnes questions, et surtout n'oubliez pas que vous êtres trois, inconnus ou non, mais que toujours vous devrez vous déplacez ensemble, unis comme les doigts de vos petites mimines. L'union fait la force, dit-on. Parviendrez-vous à prouver la véracité de ce dicton ?

    Pour vous aider dans votre quête, nous mettons à votre disposition une lampe de poche, une tente, un couteau, et quelques vivres : trois paquets de riz (cru bien sûr, n'allez pas croire qu'on irait cuisiner à votre place !), dix lamelles de viande séchée et trois paquets de fruits secs. Rappelez-vous que vous n'avez aucune idée de quand et comment vous pourrez sortir d'ici, alors les enfants, on ne gaspille pas la nourriture. Je doute que beaucoup d'entre vous soit particulièrement doués à la chasse à mains nues, quand il ne s'agit pas du sexe opposé, hm... Il est bien sûr interdit de se servir d'autres instruments que ceux nommés ici. Rappelez-vous que nous le saurons de toute façon et que cela vous vaudrait sans doute de voir passer un bon nombre de won passer sous votre nez. A bon entendeur...


    Participants et participantes,
    Nous vous souhaitons bon courage.

    Dans un râlement stupide, je poussais un cri de rage avant de regarder derrière moi, je n’allais pas réveiller ma sœur tout de suite, le plus important, c’est l’autre. Le mec inconnu en question, dont je ne pouvais guère connaitre son nom, ni son âge… Allez savoir… Il fallait donc que je le réveille…

    - Hey ! Lève – toi… Debout !

    Je vous jure, il avait même l’air d’être une marmotte. Après tout, j’allais devoir finalement utilisée mon coté fille pour le réveiller, pudique ? Timide ? Non, j’étais trop franche et limite dévergonder pour réagir comme une fille le ferais. Désolée d’avoir grandit comme le ferais un garçon… comme l’aurait fait… mon double ? Je venais m’assoir à califourchon avant de venir poser mes lèvres à son oreille et murmurer…

    - Lève – toi ou je te promets que tu le sentiras passer, mec.

    Disais – je subitement avant de me relever à moitié et l’attraper par les chevilles et de le sortir de la tente en gémissant, vu le poids qu’il faisait…

    - Ptin, t’as bouffer quoi toi, … dix tonnes de sucreries. Raaaah !

    Et pile poil, ou je tente encore de le tirer, me voila a tomber vers l’arrière avec sa chaussure entre mes mains… et mon air dubitatif aux lèvres. Pour sur, je ne l’avais pas prévu comme ca. Je soupirais doucement avant de me mettre assis avant de l’entendre gémir enfin…

    - C’est pas trop tôt…

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hwang Suk Min

avatar

messages : 48
i'm here since : 06/04/2010
i am this old : 29
where am i : Un peu n'importe où, cherche bien
heart situation : Moi, amoureux? Certainement pas!
work place : L'agence de mannequinat

baby, that's me!
i am a: gemini =)
carnet de bord:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 01 : groupe huit.   Mer 14 Avr - 14:20

« Mr Hwang, vous serez ravi de savoir que vous avez un devoir supplémentaire. Je n’apprécie pas tant que cela que l’on dorme durant mon cours.»

Un long soupire s’échappa des lèvres de Suk Min tandis qu’il saisissait sans grande conviction la feuille que lui tendait son professeur de philosophie. D’une sévérité à devenir dresseur de chien, le professeur Kim n’avait pas beaucoup d’admirateurs dans sa classe. Et certainement pas Suk Min. D’ailleurs ce dernier regrettait sincèrement son professeur de l’an dernier, une femme d’une cinquantaine d’années débordante d’énergie et amusante. Je ne vous dit pas le choc que ça a été pour lui de devoir se retrouver avec « ça » cette année... Enfin bon.
Est-ce que c’était de sa faute à lui si une de ses ex conquêtes lui avait proposé de sortir hier soir ? Il avait accepté bien évidemment. Jong Hyun était un garçon vraiment formidable, si vous comprenez le sens de cette phrase. Et le jeune mannequin avait vraiment besoin de se changer les idées, d’enlever ce visage de son esprit. Un visage qui le hantait presque depuis plusieurs semaines maintenant. Hwang Suk Min ne tombe pas amoureux, c’est bien connu.

Quittant finalement la salle de cours, le jeune homme traversa les couloirs déjà déserts pour sortir du bâtiment, bougonnant après son professeur. Et tandis qu’il prenait le chemin qui le menait chez lui, il ressentit un coup violent au somment du crâne, avant de sombrer dans un pseudo néant…

- Hey ! Lève – toi… Debout !

Pas maintenant maman, il est encore trop tôt. Reviens dans une heure… J’ai mal à la tête.
La respiration lourde, Suk min commença à émerger très lentement de son sommeil forcé, une sensation désagréable parcourant sa boîte crânienne. Sa mère l’embêtait encore un dimanche matin, jour de repos pourtant. Comme d’habitude il devait sûrement être 9h du matin, ce qui voulait dire qu’il n’avait dormi que 5 heures, et sa mère lui ferait la morale en lui disant « si tu ne sortais pas en boîte tous les samedis aussi ! ». Et il répondrait tout bêtement qu’il profite de sa jeunesse…
Une secousse, puis une autre… Maman fiche moi la paix ! Mais de toute évidence ce n’était pas Mme Hwang. Sa mère ne le trainerait pas hors de son lit comme ça. Ouvrant difficilement les yeux, Suk min gémit en réalisant que cette simple gêne qu’il ressentait jusqu’alors était en vérité une effroyable migraine. C’était vraiment douloureux. Enfin, au bout de quelques secondes, il finit par quitter totalement les bras de Morphée.

Assis par terre, Suk Min fixa Ni Wii, un air interrogateur sur le visage. Confirmation, ce n’était absolument pas sa mère. Deuxièmement, il n’était pas dans son lit. Ne lui dites pas qu’il a passé la nuit dehors avec cette inconnue ? Impossible ; il s’en souviendrait si c’était le cas… Fronçant les sourcils, il finit enfin par prendre la parole.

« Mais t’as finit de gueuler oui ? Et je ne suis pas gros figure toi ! Tu n’as pas de forces c’est tout… Et.. Mais qu’est-ce que tu fiches avec ma chaussure ? Tu essaies de me la voler c’est ça ? »

Ni une ni deux, le jeune mannequin se pencha difficilement, toujours assis par terre et s’empara de sa converse avant de la remettre, un regard suspicieux ne quittant pas la jeune fille. C’est à ce moment là qu’on oiseau décida de se mettre à chanter, forçant Suk Min a relever la tête pour constater qu’il se trouvait dans une forêt.

« Et en plus tu m’emmènes dans une forêt pour ça ? T’es pas nette toi ! Si tu veux des converses vas t’en acheter ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Na Yung

avatar

messages : 35
i'm here since : 06/04/2010
i am this old : 26
where am i : Je ne sais pas trop .. à toi de me dire!
heart situation : hate to love u but can't love to hate u
work place : //

baby, that's me!
i am a: Gemini
carnet de bord:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 01 : groupe huit.   Jeu 15 Avr - 22:36

    Tout était tellement étrange, la façon dont les choses étaient arrivé, la façon dont elle ne se souvenait plus ce qui était arrivé. Les sourcils froncés, la jeune femme posa sa main contre son front, la sensation affreuse d’avoir reçut un énorme coup au niveau du crâne. C’était douloureux et effrayant, encore, ce n’était rien en ce qui concernait cette sensation effroyable d’insécurité qui se logeait dans ses tripes, le rythme de son cœur augmentant soudainement alors que ses doigts touchaient le sol froid. Le lit, ce n’était pas son lit, il n’y avait personne dans ce non-lit qui plus es. L’inquiétude se concrétisait sous ses mains, son souffle se coupant affreusement, où était-elle, comment et pourquoi n’était-elle pas chez elle. C’était sans aucun doute en enlèvement, quelque souvenir se glissant dans son crâne pour venir appuyer ses craintes. La dernière chose dont elle se souvenait était de marcher tranquillement dans la ruelle qui menait jusqu’au petit café tout près de chez elle. La suite par contre, lui était inconnue. Au bord des larmes, la jeune femme inspira longuement, redressant son corps pour être assise dans la tente. Écouter, elle devait au moins écouter ce qui l’entourait, peut-être que tout ça n’était qu’un mal entendu. Pourtant rien ne semblait être de mise pour lui assurer une certaine sensation rassurante, le bruit des oiseaux venant jouer à ses oreilles, se mêlant au doux vent qui faisait bouger les branches des arbres environnant. Une forêt, elle se trouvait dans une tente, dans une forêt. Ce n’était certainement pas le genre de ses parents de vouloir aller camper sans lui en parler … d’aller camper tout court en réalité. Qui plus es, ses parents étaient aussi beaucoup plus du genre à lui demander son avis plutôt que de la frapper pour emporter de force à quelque chose qu’elle aurait sans doute accepté. Son souffle se coupa rapidement, son cœur augmentant d’avantage alors qu’elle entendait la voix d’un homme résonner dans la vaste forêt où elle se trouvait. « Et en plus tu m’emmènes dans une forêt pour ça ? T’es pas nette toi ! Si tu veux des converses vas t’en acheter ! ». Non, il avait raison, rien de tout ça n’était nette. Quoi qu’il en soit le jeune homme ne semblait pas être ici par volonté lui aussi. Si elle se fiait aussi à son ouïe, il y avait quelqu’un d’autre avec eux. Oh seigneur dieu, combien y avait-il de chance que sa sœur soit aussi avec elle? Paniqué la jeune femme s’avança vers la sortie de la tente, à genoux, les mains cherchant à se repérer quelque peu dans tout ce merdier. Une plainte s’échappa de ses lèvres, son visage exprimant un mélange d’incompréhension et de peur. Bon dieu mais que faisaient-ils ici et que leurs arriveraient-ils?

    « Qu-quelqu’un pourrait me dire. Quelqu’un pourrait me dire pourquoi je suis dans une putin de forêt bordel? Hein? »

    Rester calme, être zen et garder une certaine classe. Bien entendu, il n’y avait certainement rien de plus attendrissant qu’une aveugle, avançant comme un chien en petite short, qui jurait comme une damnée. Nana soupira longuement, sa voix déraillant quelque peu dans sa plainte. Elle posa ses mains contre son front, dégageant les mèches de ses cheveux qui lui chatouillaient le visage. Elle secoua finalement la tête, tendant la main avec hésitation. La chose la plus importante pour le moment était sans doute de se retrouver un peu, savoir ce qu’il y avait devant elle, à droite, à gauche … pouvait-elle avancer plus de vingt pas sans tomber dans un ravin ou encore dans un lac? En temps normal elle coïncidait parfaitement son handicape à la vie de tout les jours, une routine préétablie qui n’avait seulement que quelque faille. De toute façon il y avait toujours quelqu’un pour l’aider si quelque chose arrivait. Simplement là, il n’y avait pas de serveuse gentille, pas de monsieur lui indiquant quand elle pouvait traverser où non la rue, pas d’amis pour lui dire « tiens dans trois pas il y a une marche, fais gaffe ». Maintenant elle comprenait à quel point elle était vulnérable. Sa main toucha finalement ce qu’elle pouvait comprendre être des cheveux, court. L’homme qu’elle avait entendu quelque instant plus tôt. Sa lèvre coincée entre ses dents, elle retira finalement sa main timidement.

    «Tu ... tu pourrais m’aider? Je ne vois rien…»

    Seigneur, combien elle ferait n’importe quoi pour que sa sœur soit là avec elle. Encore, n’y avait-il rien de plus pitoyable que de demander de l’aide à quelqu’un que l’on ne connaissait pas, dans une situation tellement incroyable..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Ni Wii

avatar

messages : 53
i'm here since : 06/04/2010
i am this old : 27
where am i : Au pres de Nana. Et dans les bras de mon ange !
heart situation : Nana. Lui* & Suki <'3
work place : Etudiante(Day) - Serveuse.(Night)

baby, that's me!
i am a: Burn, baby burn ~~ (FIRE)
carnet de bord:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 01 : groupe huit.   Dim 18 Avr - 11:39

    Je regardais l’homme qui venait de se réveiller et en plus, qui semblait passer ses nerfs sur moi, je levais un sourcil avant de me mettre debout après lui avoir rendu sa chaussure, et secouer sa tête. Je pris la lettre et lui la mit devant le nez.

    - Entre nous, ta blague a assez duré ! Qu’est – ce qui t’a pris de trainer ma sœur et moi jusqu’ici. C’est toi le malade, tu fais croire que c’est une expérience à la con, avec une tente, du riz et de la viande… et une cette espèce de lampe – torche et un couteau… Espèce de sale pervers sexuel ! Tu t’approche de Nana, et je t’assure que je te refais le portait, mec !

    Disais – je subitement, avant de me rendre au près d’elle d’ailleurs. Quoi que en parlant du loup, la voila qui se réveille. Je levais ma tête vers elle quand elle demanda de l’aide à l’autre qui ne faisait que me crier dessus… en fait.

    - Laisse – le nana… J’vais t’aider.

    Je m’approchais d’elle, enlevant l’un de mes élastiques au poignet pour prendre ses cheveux et lui faire une couette sur le haut de la tête. Mon cœur battait a tout rompre, inquiète. Pourtant, je n’étais pas si nerveuse que ca, puisque je savais me débrouillée. Mais c’était pour Nana, que je m’inquiétais…. Vraiment.

    - Je t’explique Nana, je ne sais pas ce qui se passe, ni pourquoi on est tout les trois la… mais je le connais pas ce type, par contre. Mais on a très peu de nourriture et il faut savoir le garder et ressortir de cette foret aussi. Je te promets qu’on n’en ressortira, princesse…


    Je la regardais… encore plus nerveuse qu’auparavant, avant de me mordiller la lèvre et me remettre assis par terre…

    - Tu peux t’assoir… il n’y a rien de dangereux… dans les environs…

    Je pris sa main pour lui montrer que j’étais la, et que je n’allais pas la lâcher. En temps normal, je ne fais pas ca d’habitude, sauf lorsqu’on quitte la maison. C’est comme un point de repère dans les endroits qu’elle ne connait pas, et je suis « ses yeux » dans ses cas la, comme maintenant. La voir comme ca, faisait de moi… comme une mère envers son enfant, je voulais l’aider… sincèrement. Je lui pourrais même offrir mes yeux si ca pouvait l’aider … sincèrement. Puis, je me tournais vers l’inconnue…

    - Autant faire connaissances puisqu’on est la pour un moment. Elle, c’est ma petite – sœur...Nayung, et moi, Niwii… et toi ? Tu es ?

    Demandais – je curieusement, les regardant à tour de rôles…

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: INTRIGUE 01 : groupe huit.   

Revenir en haut Aller en bas
 

INTRIGUE 01 : groupe huit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
until whenever. :: Intrigue; oo1. :: Forêt.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com