AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre ou retrouvailles ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kang Jae Sung

avatar

messages : 89
i'm here since : 06/04/2010
i am this old : 29
where am i : In my bed ~ ♥
heart situation : Awh... I became crazy... I miss... somebody
work place : The Seoul University

baby, that's me!
i am a: citizen
carnet de bord:

MessageSujet: Rencontre ou retrouvailles ?   Dim 11 Avr - 13:45

Spoiler:
 

Séoul, une si grande ville où il vous ait quasiment impossible de rencontrer des gens que vous avez perdus de vue. Parce que oui, dans Séoul il semble impossible de retrouver des gens aussi facilement que ça. Autant dire que si vous perdez votre chien, jamais vous ne le retrouverez. Il y a des endroits comme ça. Malheureusement, Séoul est une de ses villes trop peuplé. Y chercher quelqu'un revient à chercher une aiguille dans une motte de foin. Autant vous dire, impossible. Pourtant, certaines personnes se baladent dans les rues de Séoul en pensant qu'un jour elles reverront ce qu'elles ont perdu. C'est une chose à ne pas mettre de côté, parce que dans la vie, au final, tout peut arriver. Tout, comme être largué avec un bout de papier posé sur une table. Kang Jae Sung se souviendra de ce moment où il a trouvé le bout de papier sur sa table de chevet. Noh Chul Hei, un nom qui pétrifie presque Jae. Tous ces baiser échanger, ses moments de tendresses, jamais Jae ne lui aurait fait quelque chose qu'il ne voulait pas, parce qu'il appréciait tellement les moments qu'ils ont passés ensemble. Magie.

Aujourd'hui; encore un jour d'ennui mortel chez les Kang; mais les habitants de cette maison, sont habitués à ce calme plat. On voyait de temps à autres de femmes de ménages s'engueuler, le cuisinier de la famille, paniquer parce que le livreur est en retard... Mais à part ça, le calme le plus plat du monde... Riche ne veut pas dire joie, mais plutôt ennui. Quand il y a une fête entre riche de la haute société, on y parle toujours d'affaires ennuyeuses ou de choses inintéressantes... Inutile quoi. Bref, pour revenir à aujourd'hui, Jae Sung s'était décidé à sortir pour échapper à ce silence. Il se prépara donc puis sorti de chez lui, sortant son cher portable pour envoyer quelques messages. Mais décidément tous ses amis étaient occupés en cette journée où le printemps commençait à montrer son nez. Ils doivent tous avoir une vie plus passionnante, d'un sens Jae les envies sûrement.

Il décida de se promener dans Gangnam, faire les magasins, manger, il tomberait peut-être sur une connaissance et ne resterait pas seule. Il pourrait toujours essayer de draguer un peu, ou alors il se ferait draguer. De toute façon, il ne pouvait pas rester là à rien faire. Se promenant dans les rues; il fit les boutiques, s'achetant quelques fringues dire de renouveler sa garde robe. Vers midi et demi, son ventre réclamant à manger, Jae entra dans un fastfood, où il mangea un morceau avant de prendre un cola à emporter. Vers une heure, il sort de ce fastfood, c'était tout de même ennuyant d'être seul, soupirant il réfléchissait à pourquoi il n'était plus avec sa dernière compagne. Encore une fois, c'était parce qu'elle était devenue ennuyante. Franchement, se lasser aussi rapidement de quelqu'un, c'est du n'importe quoi ! Du jamais vu e.e, ça devait faire à peine deux semaines... non franchement.

Mais il y avait bien une théorie là-dessous. Peut-être qu'en fait, Jae Sung cherche une relation comme il a déjà eu auparavant. Sa relation avec Chul Hei était tout simplement magique à ses yeux. Même sans coucher avec lui ou faire quoi que ce soit, rien que d'être en sa compagnie suffisait pour rendre Jae heureux, tellement heureux. Depuis, il reste quoi ? Rien. Blessé, c'est le cas de le dire. Peut-être que s'il largue toutes ses conquêtes, c'est parce qu'il a peur d'être à nouveau abandonné, avec un vulgaire papier « Je suis parti, je ne sais plus où j'en suis, ne me cherche pas, désolé ». C'est douloureux et cela marque pendant un long moment. S'il voyait Chul Hei, Jae Sung ne saurait probablement pas quoi faire, quoi dire. Mais il aimerait savoir pourquoi, pourquoi après ce temps passés ensemble, juste un bout de papier, sans explications. Monsieur Kang se sentait quelque part coupable, s'il était parti, c'était de sa faute, non ? Peut-être que Chul Hei aurait préféré qu'ils fassent des choses plus poussées ensemble. Peut-être qu'il n'a pas été assez attentionné. Tant de « peut-être » et de « si » pour rien...

C'est maintenant un peu énervé, maintenant, parce que penser à Chul Hei l'énervait quoi que l'on puisse dire, que Jae Sung marchait dans les rues de Gangnam. Jae avait une envie irrésistible de hurler son mécontentement et sa peine, mais nous savons nous tenir, n'est-ce pas, nous ne crierons donc pas. Soupirant, c'est à cet instant qu'il butta contre un type qui ne regardait pas où il marche et il fit tomber son sac et les vêtements, qu'il y avait dedans, tombèrent sur le bitume. « Tu peux pas regarder où tu marches, merde ! Putain mais c'est pas croy... » Jae Sung posa le regard sur le gars qu'il avait percuté. Comment, pourquoi ? C'est une erreur, s'il est impossible de retrouver son chien perdu dans toutes la foule que représente les habitants de Séoul, comment serait-ce possible de tomber sur une personne que l'on a pas revu depuis quasiment un an. « ...C-ch...ul...ly ». Jae déglutit, c'était impossible, juste impossible, simplement et purement inconcevable. Pourquoi le rencontrer maintenant et pourquoi comme ça ?

Noh Chul Hei. Jae ne bougeait plus, il le regardait ramasser ses affaires. Ne bougeant quasi plus, les larmes, qui pourtant se faisaient si rares, montèrent aux yeux de Jae Sung. Est-ce que Chul Hei allait l'ignorer ? Se souvenait-il de lui ? Est-ce qu'il allait ramasser ses affaires et s'enfuir loin de lui ? Allait-il le lâcher comme il l'avait fait auparavant, sans explications. Mais voir Chul Hei lui rappelait tout ce temps passé avec lui, tous ces baisers échanger avec lui, toutes ces caresses, toute cette joie. Tous les sourires qu'ils se sont échangés revenait hanter l'esprit de Jae Sung qui retenait ses larmes. Même en se forçant à ne pas pleurer, une larme colla le long de sa joue. Il l'essuya d'un coup de manche, comme si de rien était. Il était toujours planté là à le regarder. Il n'avait pas changé, ses lèvres toujours aussi désirable, lui toujours aussi... magnifique. À ce moment même, tout ce que souhaitait Jae, c'était de le prendre dans ses bras et l'embrasser à nouveau, sentir son odeur... L'embrasser encore et encore, jusqu'à en crever. « ... Chul Hei... J-je... ». Il s'abaissa pour ramasser ses affaires très brièvement, il n'allait pas les laisser par terre et puis surtout, il ne savait pas quoi faire. Une fois que Chul Hei fut debout, il le regarda avec une envie incroyable de le prendre dans ses bras...« Laisse-moi juste faire... ça, s'il te plaît ». Jae senti son cœur se serrer un peu plus dans sa poitrine, s'approchant de lui, il l'enlaça. Il allait sûrement se faire repousser très rapidement, mais ce n'est pas comme si il ne s'y attendait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ?   Dim 11 Avr - 17:31

    Spoiler:
     

    Un programme bien chargé pour un début de matinée. Il devait se rendre chez Chul hei, sa meilleure amie, celle qu'il avait rencontré il y a des mois maintenant et sa jumelle de prénom comme il se plaisait à lui dire. D'ailleurs, il n'y avait pas que le prénom qu'ils avaient en commun, leur caractère était en tout point semblable, ou quasiment. Leur façon d'intérioriser leurs sentiments, la façon de se cacher des autres quand ça ne va pas et la facilité à fuir les responsabilités même s'ils finissent toujours par y faire face. Tiens, la preuve aujourd'hui, est-ce qu'il saurait qu'il croiserait une partie de son passé ? Non. Bien sur, il n'y pensait même pas à l'heure actuelle, trop occupé à se préparer et à sortir de chez lui pour se diriger chez Chul Hei. Assez loin de chez lui pour qu'il daigne se servir du métro, même s'il n'était pas forcément fan de ce genre de transport en commun. Il avait horreur de dépenser son argent inutilement à part pour des raisons spéciales, là s'en était une. Il se rendit chez Chul Hei, lui donna se qu'il avait à lui donner et resta un petit moment chez elle à boire tantôt du lait chaud, tantôt du chocolat au lait, tantôt un petit café. La bonne nouvelle, aujourd'hui, c'est qu'il faisait beau. Le ciel était bleu, le soleil était apparent, seul un petit vent frais faisaient sortir les gilets et les manteau hors du placard. Pour quelqu'un de frileux comme Chul Hei, il lui avait suffit de porter un pull avec un blouson épais sans manche. Tout allait pour le mieux.
    A 11h, la fin le tenailla et il fit une petite alte devant une sandwicherie, dépensant encore quelques pièces dans un pain pas très cher et s'en régala le long du trajet. Il devait appeler Yun Min qui devait sûrement être en cours, faire une halte dans un tabac/presse pour s'acheter un peu de crédit pour son portable, reprendre le métro et avoir son après-midi pour lui. Quoi de mieux que de pouvoir se promener dans les rues, sans destination précise, à flâner sous le ciel sans nuage et se rendre à un parc jusqu'à la nuit tomber pour, après avoir regarder longtemps les étoiles briller dans la vaste étendue noir de la nuit, rentrer et dormir jusqu'au lendemain matin. C'est ce qu'il avait programmé pour le reste de l'après-midi.

    Après son sandwich et après une petite halte dans le tabac/presse pour le crédit de son portable, il se rendit en direction d'un parc. Le même parc dans lequel il adorait se prélasser pendant des heures, dans son coin favoris retiré du monde dense qui s'y trouvait sans pour autant être trop caché par les arbres et les buissons. Chul hei savait faire d'une journée simple, un vrai bonheur pour lui. Hors tout ne se passa pas forcément comme prévu, et s'il l'avait su, il aurait prit le trottoir d'en face, mais le destin nous révélera jamais ses secrets, il est bien trop sadique. « Tu peux pas regarder où tu marches, merde ! Putain mais c'est pas croy... » Et voilà, on lui rentrait dedans et c'est encore lui qui se fait pincer les oreilles. Sans vouloir laisser cet inconnu lui gâcher son après-midi détente prévus, il ne répondit pas, se baissant ▬ encore bien trop gentil ▬ pour ramasser les affaires, c'est à dire les sacs de shopping de l'inconnu. Encore un riche qui dépense l'argent facilement et sans vraiment se soucier des autres. Quoi que, jamais il ne voulait que quelqu'un se soucie de lui et encore moins de son porte-feuille. Lui, il gérait ses comptes et s'en sortait facilement, puisqu'il n'était pas du genre à s'acheter des vêtements toutes les semaines ni tout les mois. Mais intrigué par l'interruption soudaine de la phrase de son agresseur, il haussa un sourcil, sans relever la tête pour le regarder. A moins qu'il est terminé sa phrase mais qu'il ne l'ai pas entendu trop occupé à se baisser pour ramasser les affaires de l'autre. Il se releva, des sacs dans chaque main. « ...C-ch...ul...ly » Mettons sur pause. Quelle est cette personne qui vous cris dessus et finit par vous appeler par votre surnom ▬ que seul les proches connaissent ▬ d'une voix trahis par l'étonnement ? Encore un contact qu'il a oublié depuis le temps ? Quoi que cette voix lui était familière. Il osa alors affronter ce terrible destin qui ne devrait pas exister pour faire face à Jae Sung. Jae Sung ?!

    Le coeur de Chul Hei manqua un battement et s'il ne serrait pas fort les poings, il aurait surement lâché les sacs qu'il venait de ramasser. Comment ? Où ? Quand ? Pourquoi ? Si ça se trouve, avec beaucoup de chance, il rêvait. Encore faut-il qu'il soit capable de rêver à Jae Sung, il s'était tellement forcé à le mettre dans un coin de sa tête qu'il avait finit, douloureusement même, à l'oublier l'espace d'une demi-année. Les premiers mois on été dur, les mois suivant un peu moins, jusqu'à ce qu'au jour d'aujourd'hui il l'ai enfermé dans un coin de son esprit et jeter la clé très loin pour ne plus y penser. Mais quand les souvenirs font surface d'une façon si violente, la porte explose et le coeur aussi. « ... Chul Hei... J-je... » Ne désirant pas que Jae Sung parle ou prononce un mot de trop, Chul Hei tandis les sacs en sa direction. Il les prendrait et Chul Hei pourrait fuir, marcher ou même courir loin de lui en espérant que le cauchemar ne fasse pas apparaître Jae Sung au coin de la rue d'en face. A en croire par ces mots, Jae Sung était son pire cauchemar, s'était à peu près ça. Sungie était une personne pourtant très chère au coeur de Chul Hei, en sachant qu'il était presque impossible pour beaucoup de personne d'y entrer. Le faire sortir n'avait servit à rien puisqu'il ne pouvait pas l'oublier totalement, ça serait trop facile. Quand on a vécut plus d'un mois avec une personne comme Jae Sung, d'une façon si proche, d'une façon où les mots n'ont pas besoin d'être dit mais où les regards, les baisers et les caresses sont les plus fort, ça ne s'oublie pas. Jae Sung est le secret de Chul Hei. La seule personne qu'il ai le plus aimé, sentimentalement parlant d'une façon amoureuse. Son âme soeur, celui avec qui il n'avait pas peur de ce qu'il pouvait être, soit un homme à homme. Mais quand on refoule ce coté sexuel, ça prends des proportions bien trop puissante par la suite. Chul hei ne lui avait laissé qu'une mot, une feuille griffonnée de quelques mots. Blessant. Trop vague pour qu'il comprenne totalement. Est-ce que Jae Sung comprendrait si Chul Hei lui avait clairement dit « Je ne peux plus être avec toi parce que de jour en jour, j'ai envie d'être plus proche, qu'un jour nous laissions aller nos sentiments plus loin, que nous partagions un moment très intime et je veux que ça soit toi... » eh bien non. Il ne le pouvait pas. Parce que cette étape lui faisait peur. Bien trop peur.

    Oui, parce que Chul Hei savait parfaitement, qu'un jour, Jae Sung voudrait aller plus loin, c'est à dire partager plus intimement le lit qu'ils partageait. Et c'est cette pensée qui l'avait effrayé, le poussant à abandonner vulgairement Sungie. Il s'était longtemps dit que s'il en avait parlé calmement, à Jae Sung, de cette peur, de ce refoulement, tout se serait peut-être arrangé.. « Laisse-moi juste faire... ça, s'il te plaît » Hein ? De quoi il parle ? Tenant toujours les sacs en avant pour qu'il les prenne, il eut juste le temps d'écarter les bras par surprise et tituber sous le corps qui venait de se plaquer contre le sien. La grimace de peur qui était apparut, disparut soudainement pour laissé place à un visage figé. Un fracas au sol, à leur pieds, les paquets que venait de lâcher Chul Hei. Ca n'avait pas beaucoup servit qu'il les ramasse, c'était à refaire. Les bras toujours écarté, il baissa les yeux sur Jae Sung, et il ne pouvait voir que ses cheveux mais il ne se préoccupait pas de ça, juste du corps contre le sien qui lui avait fait frôler la crise cardiaque. Même les quelques regards curieux sur eux ne suffit pas à perturber Chul Hei qui restait figé face à l'attitude de Jae Sung. Il se serait attendu à tout, sauf à ça. Combien de minutes ont passées ? Aucune idée, mais au bout de ce temps passé, Chul hei réagit et posa ses mains hésitantes sur les épaules de Sungie, sans savoir s'il devait le repousser, l'éloigner, le garder ou lui demander de s'enlever lui-même, ses mains restaient sur ses épaules, sans réactions précises.

    Uh... ? Certes ce n'était ni une demande, ni une explication, ni une quelconque paroles. Ce « uh » ne signifiait aucun mot en traduction. Peut-être juste pour combler le vide. Mais après une profonde inspiration, il laissa retomber ses bras cessant de toucher ses épaules qui, il ne pouvait pas le nier, faisaient partit du corps de la personne qu'il avait le plus aimé et qui ne faisait que l'électriser un peu plus à chaque souffle expiré.

    ... tes affaires... par terre. On devrait les ramasser, ça serait dommage qu'elles soient sales à peine portées.. mmh ?
Revenir en haut Aller en bas
Kang Jae Sung

avatar

messages : 89
i'm here since : 06/04/2010
i am this old : 29
where am i : In my bed ~ ♥
heart situation : Awh... I became crazy... I miss... somebody
work place : The Seoul University

baby, that's me!
i am a: citizen
carnet de bord:

MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ?   Dim 11 Avr - 19:54

Une chaleur indispensable pour sa propre vie. C'est comme ça que Jae décrivait cette sensation quand il était encore avec lui. Penser à Chul Hei l'énervait, le rendait nerveux, alors le voir ? Ça le rend tout simplement, complètement fou et ça ne fait qu'augmenter son désir de le retrouver. Ce désir qu'il a depuis quasiment un an. Jae Sung ne chercherait sûrement pas à le faire payer pour ce qu'il lui a fait, mais il veut plus d'explication, mais par-dessus tout, Jae Sung veut retrouver cette chaleur indispensable à sa vie. Cette chaleur qui lui manque trop, les caresses de Chul Hei, ses lèvres, ses câlins. Jae Sung était heureux tout simplement comme ça, ils n'avaient aucunement besoin de passer le pas, surtout que si Chul Hei n'était pas près, Jae Sung ne l'aurait jamais forcé. Sa présence suffisait, juste ça arrivait à combler Jae. Jamais il ne pourrait retrouver cette relation si parfaite à ses yeux, pas avec quelqu'un d'autre que Chully. Le retrouver à nouveau dans ses bras, l'embrasser à nouveau, voir son sourire timide par moment. À le décrire comme ça, Chul Hei est tout pour Jae Sung. C'est presque le cas; c'est même incroyable qu'il ait réussi à tenir après la manière dont Chul Hei l'a « jeté ». Enivrant, son parfum sentait tellement bon, qu'il força Sungie à fermer les yeux et serrer Chul Hei un peu plus contre lui, le sentir si proche de lui, ça faisait longtemps.

On aurait pu croire à une réaction plus... viril ? Ou beaucoup plus brutale, mais non. Parce que pendant presque un an, Sungie a juste souhaité une chose; le serrer dans ses bras et lui dire à quel point il l'aime. À quel point il l'aime ? Oui, parce que ses sentiments n'ont jamais disparu, à vrai dire, même si Chul Hei l'a bien caché dans un coin de sa tête, Sungie n'a pas passé un jour sans penser à lui, sans regarder ce bout de papier qu'il a laissé sur sa table de chevet depuis. Ce vide croissant qui grandissait de jour en jour en Jae Sung était maintenant impossible à combler. À moins qu'il lui revienne. Mais est-ce que cette demande serait exaucée un jour ? Est-ce que s'il lui demandait, il reviendrait ? Sans aucun doute, la réponse était non. Si Chul Hei l'avait quitté comme ça, c'est qu'il y avait forcément quelque chose et comme Jae Sung ne connait pas se « quelque chose » il ne pourrait pas le changer. Remarque, même en le connaissant, il ne pourrait pas faire grand-chose, à part peut-être l'aider avec sa sexualité ? Tout semblait impossible, mais l'avoir retrouvé parmi tant de gens était déjà un miracle, alors peut-être qu'un autre miracle pourrait avoir lieu ? Est-ce que si Sungie capturait les lèvres de Chul Hei, il le repousserait ? Être repoussé, à nouveau, par la même personne, ce serait invivable pour lui. Surtout par une personne qu'il aime autant.

Cette chaleur lui manquait, même maintenant, il avait beau l'enlacer, Chul Hei n'avait pas répondu à son étreinte. Il n'avait pas bougé, laissant Jae Sung entourer ses bras autour de sa taille. Il avait collé son visage sur l'épaule de Chul Hei, cachant ses yeux rougeâtres, près à pleurer. C'était quasiment un acte de cruauté que de faire pleurer Jae Sung qui n'avait pas pleuré depuis le lendemain du jour où il avait trouvé ce mot. Parce que le jour même, qu'est-ce qu'il a pu pleurer. D'ailleurs tout le mois qui a suivi, Jae Sung ne se nourrissait que très peu et ne sortait pas de chez lui, à part pour aller en cours. Et encore, parfois, il se faisait prendre les cours par un des gars qui suivait les mêmes cours. Gars qu'il s'est envoyé plus d'une fois dans l'espoir de ne plus penser à Chul Hei. Aujourd'hui il s'est calmé, mais le mois qui a suivi n'était fait que de débauche, alcool et sexe. Qui voulait, le rejoignait dans son lit. S'il s'est sorti de cette passe c'est surtout grâce à ses amis les plus proches.

Toujours enlaçant Chul Hei il entendit ce bruit, ce uh...? sortir de sa bouche. Sa voix... Il ne l'avait pas entendu depuis tant de temps, même cet infime son le fit sourire. Jamais un si petit son n'avait fait sourire autant le jeune coréen. Il y avait une phrase, une seule, coincé dans la gorge de Jae, une phrase si courte... juste « tu m'as manqué ». Mais ça ne voulait pas sortir de sa bouche. Aucun son, il était juste bien. Cette chaleur qui lui manquait tant revenait quelque peut, même si ce n'était rien de comparable au passé. Ce passé si heureux qui avait uni Chul Hei et Jae Sung, ce passé que Jae chérissait. Mon dieu, qu'il l'aime tant son Chul Hei. Mais le voir lui est tout de même encore douloureux. Être quitté comme il l'a été n'est pas quelque chose de facile à vivre, surtout quand on aime vraiment la personne. Dans leur relation, les mots n'étaient pas souvent présents, mais les regards, les caresses, les sourires, tout ça était important. Même si parfois ils ont eu de longues discutions sur tout et à la fois rien. Être amoureux à ce point de quelqu'un était maintenant impossible pour Sungie.

... tes affaires... par terre. On devrait les ramasser, ça serait dommage qu'elles soient sales à peine portées.. mmh ?. Jae se recula de lui-même, voyant bien, qu'il gênait Chul Hei plus qu'autre chose... « Certes... ce serait dommage. ». Un ton neutre, mais il s'était déjà trahi en l'enlaçant. Alors, pourquoi cacher à quel point il lui manque ? C'était trop tard, surtout après l'avoir enlacer d'une telle façon. Sungie se baissa pour ramasser son sac. La poignée du sac descendit sur le poignet du coréen, laissant sa main libre. Qu'allait-il arriver maintenant, Chul Hei allait fuir ? De peur que cela arrive, Sungie attrapa le poignet de Chul Hei, dire de le retenir. Il le regarda droit dans les yeux, cherchant son regard. Les yeux de Jae Sung parlaient pour lui, on pouvait clairement y voir la volonté de ne pas laisser Chul Hei s'enfuir une seconde fois. La main de Jae se serra plus fort contre le poignet de Chul Hei. Le laisser partir, hors de question, pas moyen. Plutôt crever.

C'est donc ainsi que le regard insistant de Jae se posa dans celui de Chul Hei, qui ne cherchait qu'à fuir. Sungie le dérangeait sûrement, il le dérangeait à un point inimaginable, Jae l'avait ressenti, rien que par le fait qu'il n'avait pas répondu à son étreinte. « Désolé... Mais je ne te laisserais plus t'enfuir. ». Sans aucun bruit, les yeux de Sungie rougeâtres, se vidèrent de quelques larmes qui coulaient sur ses joues. De la tristesse ou de la joie ? C'était un peu confus, parce que revoir Chul Hei le faisait repenser au passé, mais aussi parce qu'il était heureux de le voir. Tellement heureux de pouvoir à nouveau le toucher, sentir son parfum et surtout contempler ce visage qu'il trouvait si parfait. Ses lèvres désirables, lui rappelait chaque frisson qu'il avait, rien qu'en les effleurant de ses propres lèvres. Ses baisers si passionnés... Toutes ces sensations qui faisaient battre le coeur de Jae Sung, qui aujourd'hui, avait disparu. Malgré les efforts de ses précédentes conquêtes, aucune d'elles ne lui avaient fait oublier à quel point Chul Hei lui manquait. Jae Sung força Chul Hei à venir se coller contre lui en le tirant vers lui. Collant son front contre le sien devant les regards des passants. Mais à l'instant précis, il s'en foutait complètement. Sa main libre vint caresser la joue de Chul Hei, alors que son pouce vint dessinés la lèvre inférieure de Chully. « Chul Hei... »; un chuchotement qui voulait en dire long. Un chuchotement, comme s'il était soulagé, mais aussi un chuchotement qui trahissait son besoin de l'embrasser et de le sentir près de lui.

Ses yeux cherchant ceux de Chul Hei, Jae Sung ferma doucement ses paupières et pencha sa tête pour déposer délicatement ses lèvres contre celle de l'homme qu'il aime. Rien de bien « grave », juste leurs lèvres collées l'une à l'autre. Juste un baiser « enfantin », mais juste ça rendait heureux Jae Sung, qui avait le coeur qui battait à une vitesse affolante. Jae sépara ses lèvres de celles de Chul Hei et rouvrit délicatement ses yeux avant de regarder Chul Hei et ses joues un peu rosées... « Frappe-moi si tu veux, mais ne t'enfuis pas, je t'en prie. ». Cette phrase voulait tout dire. Jae ne voulais pas le voir fuir à nouveau. Pas encore une fois. Ne lâchant toujours pas le poignet de Chul Hei, il le regardait toujours. Tout cela c'était passé vite et Jae Sung n'avait pas laissé le choix à Chul Hei. Il aurait plutôt dû le frapper ou faire quelque chose du genre, mais il ne fit rien de semblable, Jae Sung avait juste fait ce qu'il voulait faire pendant cette année. Il rêvait juste de ce jour où il retrouverait sa chaleur indispensable que lui fournissait Chul Hei.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ?   Dim 11 Avr - 22:52

    Seoul n'était donc pas assez grand ? Il fallait qu'il tombe sur la personne qu'il désirait voir le moins dans toute cette agitation ? Il ne souhaitait pas le voir parce que justement ce n'était pas un ennemi pour lui. Si ça l'avait été, il l'aurait purement ignoré, hors là... C'était bien difficile de le faire, surtout quand on vient vous encercler à la taille et se coller contre vous d'une façon plus que rapproché. Il y a parfois des genres de coup du destin qu'il faudrait zapper. Sauf que, à trop vouloir s'éloigner du destin, il l'aurait regretter, sûrement. Et ses bras qui se resserrent autour de sa taille, se souffle contre son cou puisque la tête de Sungie est contre son épaule, n'arrange pas les choses. Il aurait pu s'éloigner, mais l'idée, il faut être franc, ne lui avait pas tellement effleuré l'esprit. Il se contenta de rester droit, immobile, les bras écartés qui venait de relâcher les paquets de nouveau éparpillé au sol. La chaleur de ce corps contre le sien, qu'il avait longuement sentit contre lui auparavant et qu'il avait perdu subitement ne lui provoquait aucun dégoût, bien au contraire. Cette chaleur lui brouillait le peu de raison qu'il lui restait et l'empêchait de réagir correctement comme il se devait de réagir soit le repousser et faire comme s'il ne le connaissait pas. Incapable de parler, incapable de fuir cette fois. De toute façon, ses jambes ne l'auraient pas porter très longtemps dans la ville. Son coeur s'était détaché, incapable de connaître le rythme de se dernier tant il était complètement irrégulier. Détraqué chez lui, tout l'était. Son manque d'assurance, surtout, en ce moment.

    Un simple son sortit de sa gorge, son qui sembla ne pas faire réagir Jae Sung, toujours contre lui. Mais il fallait qu'il s'éloigne, pour la santé de Chul Hei qui déclinait. Il avait l'impression d'être partager entre un rêve et un cauchemar, entre les réalités et l'imagination. D'ailleurs était-ce peut-être une simple illusion ? Se serait gros quand même. Un soupire de soulagement aurait pu traverser ses lèvres quand il sentit la pression de ce corps contre le sien disparaître pour ne plus rien sentir ensuite. « Certes... ce serait dommage. » Il s'était contenter d'obéir et de ramasser ses affaires sans plus toucher Chul Hei qui pouvait recouvrer la raison en secouant la tête et glissant sa main dans ses cheveux. Il lui fallait une véritable raison pour rester planter là, parce qu'en effet, il ne pouvait pas supporter de subir ça et l'idée même de partir maintenant, pendant que Sungie était occupé à ramasser ses sacs, lui effleura l'esprit. Si, bien sûr, sa jambe droite bougeait et lui permettait de s'en aller, ni vu ni connu. Hors, au lieu de ça, il resta planté là, suivant chaque geste de Jae Sung, des yeux. Ou alors il aurait pu fuir si on ne l'avait pas retenu par le poignet. Sursautant au contact des doigts de Sungie, il baissa ses yeux sur son propre poignet, prisonnier des doigts du coréen qui ne semblait pas décidé à le laisser fuir. Uh ? Il releva la tête et son regard rencontra le sien, comme si une peur venait de l'envahir, d'ailleurs, il aurait pu avoir peur, les doigts se serrant contre son poignet. Allait-il le frapper, là, maintenant après tout ? « Désolé... Mais je ne te laisserais plus t'enfuir. » Décontenancé, étonné, surpris. Il se sentit pâlir. Comment ça « je ne te laisserais plus t'enfuir ? » Il aurait pu lui rire au nez, se dégager et partir, oui, mais dans l'état dans lequel il était ça n'aurait servit à rien. Il tenta bien de rester sérieux, impartial, totalement dénué de sentiments, mais ça serait mentir et impossible à faire. Et ses larmes l'avaient dissuadé d'un seul coup. Ce qu'il avait tant redouté de voir sur le visage de Sungie était apparut. Des larmes. De vraies larmes, pas ceux fait avec de l'eau comme les comédiens, même si Chully aurait préféré. Totalement débile ses pensées, mais Chully n'était-il pas en train de perdre la raison pour s'inventer Sungie face à lui ? Ca ne pouvait pas être vrai, pas aussi soudainement. On ne l'avait même pas laissé se préparer à la rencontre. Satané destin.

    Tiré vers l'avant, titubant sous la surprise ses pieds s'emmêlèrent légèrement pour se plaquer presque brutalement contre Sungie. A bout de souffle, comme si on lui avait assené un coup à l'estomac, Chul Hei resta estomaqué, les yeux rond devant leur proximité soudaine. Son souffle s'accéléra, rythmant les battements de son coeur plus rapidement que d'ordinaire. Il frôlait l'arrêt cardiaque à ce rythme. Survivrait-il seulement ? Il tenta bien de tirer, très légèrement sur son poignet, histoire de se libérer mais il n'en avait même plus la force. Tout était comme un film au ralentie, même ses pensées n'arrivaient plus à être cohérentes. Les façons d'agir de Sungie étaient tout aussi incohérentes. Après l'avoir abandonné sans explication à part un bout de papier, voilà comment il l'accueillait. D'une façon si douce, si proche si... Il fallait qu'il se libère, à tout prix. « Chul Hei... » Il ferma les yeux, le contact de son doigt contre sa lèvre ou sa joue. Le contact de son souffle contre sa peau. Sa vie même était en jeu, mais Sungie ne semblait pas en avoir conscience. Il se sentait si idiot à ne pas pouvoir lui répondre ou prononcer le moindre mot. Finalement, Sungie se vengeait à la perfection en le faisant souffrir de cette façon.
    Que... Hein ? Des lèvres. S'étaient ce contact qu'il sentait, non ? Des lèvres contre les siennes, n'est-ce pas ? Pas besoin d'ouvrir les yeux et de voir pour le savoir. Sungie l'embrassait et Chul hei paniquait littéralement. A la limite de péter un plomb d'ailleurs. Il lâcha une plainte qui s'étouffa contre leur lèvres unis, sans plus de ménagement, Sungie allait le tuer en plein milieu de cette rue. Ses mains se fermèrent, formant des poings, serrant si fort ses doigts que les jointures en devenait blafard. C'était à ce point. Terriblement douloureux. Jamais un baiser n'avait été aussi âcre de douleur. Et tout s'arrêta. Ce contact sur ses lèvres, l'air frais sur sa peau comme signe que Sungie s'était suffisamment éloigné. Probablement pas aussi loin que Chul Hei l'aurait souhaité, mais s'était toujours ça. « Frappe-moi si tu veux, mais ne t'enfuis pas, je t'en prie. » Le frapper ? Il aurait pu, il aurait voulu juste pour qu'il s'éloigne et ne cherche pas à le revoir, cette fois pour de bon, hors il en était incapable. Comment aurait-il pu ?
    Il ouvrit les yeux, enfin, desserrant ses doigts, ses muscles se décontractant douloureusement tellement il s'était crispé. Ses lèvres se pincèrent et malgré lui, il songea que le baiser avait été terriblement bon. Il devait, malheureusement l'avouer, ça lui avait fait un bien fou. Il devait dire quelque chose, là, non ? Il porta sa main libre à son visage, celle qui n'était pas encore prisonnière, et frôla ses propres lèvres du bout de ses doigts, comme si le baiser y était toujours incrusté, gravé.

    Je n'hésiterais pas à te frapper... si tu recommences. mensonge.
    Lâche-moi. petit mouvement de son poignet prisonnier entre ses doigts. Bien sûr qu'il était froid. Il n'aurait pas été convaincant s'il avait usé la douceur. Il releva son regard sur celui de Sungie, délibérément. Calme, patient. Il ne supportait pas d'être prisonnier de la sorte, non pas de ses doigts tenant fermement son poignet mais de ce coeur battant à rompre chaque côte à proximité.

    Fuir... n'as-tu pas dit que tu ne me laisserais plus m'enfuir ? Il arqua un sourcil, son regard un peu plus insistant, parcourant chaque forme, chaque trait, chaque détail du visage qu'il avait si longtemps connu mais qu'il avait perdu, par sa propre faute et qui lui avait terriblement manqué, même si silencieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Kang Jae Sung

avatar

messages : 89
i'm here since : 06/04/2010
i am this old : 29
where am i : In my bed ~ ♥
heart situation : Awh... I became crazy... I miss... somebody
work place : The Seoul University

baby, that's me!
i am a: citizen
carnet de bord:

MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ?   Lun 12 Avr - 12:00

Idiotie quand tu nous tiens... Pourquoi dire ça ? Parce que quand même, il fallait en tenir une couche pour agir ainsi avec quelqu'un vous a lâchement abandonné. Mais n'est-ce pas ça, le pouvoir de l'amour ? Mais ce qui est encore plus étrange c'est, qu'en général, quelqu'un ayant perdu la confiance de Jae Sung, ne la retrouve... disons, jamais... D'un sens c'était comme une fierté bafouée, il faut dire que rien que le fait d'agir comme ça, en plein milieu de la rue, était une chose que Jae n'aurait vraisemblablement, jamais imaginé. Alors, pourquoi ? Est-ce par envie de lui, ou par joie de le voir ? Il faut aussi y ajouter qu'il avait un peu peur de tout balancer à la gueule de Chul Hei et s'il l'avait fait, il se serait enfuit en courant sans aucun doute. Oui, parce que voilà bien la grande peur de Sungie, être abandonné une deuxième fois par cette personne qui lui est si chère à son cœur. Irremplaçable, malgré tous les efforts de monsieur Kang junior. Ce sentiment si particulier n'était que présent en la compagnie de Chul Hei, Noh Chul Hei, lui et lui seul procurait autant d'émotions chez Jae Sung. Séoul n'était définitivement pas une assez grande ville, elle ne pouvait pas les séparer long l'un de l'autre. Mon dieu, que Jae aurait aimé oublier et pouvoir tourner la page. Il aurait juste du ramasser et partir, faisant semblant de ne rien voir. Chully le détestait sûrement, surtout après ce baiser, en lieu public. Mais Sungie, un peu bête, était juste incapable d'ignorer cette personne qui avait été si importante pour lui et cette personne qui l'est toujours autant, parce que même si la tête peut tromper, le cœur lui continue de battre. Et en parlant de battement de cœur, on aurait entendu celui de Jae Sung à des kilomètres, s'il n'y avait pas toute cette foule.

Après avoir mis fin à ce baiser, qualifier d'enfantin, Jae s'était juste occupé de ne pas lâcher Chul Hei et d'observer le moindre de ses mouvements. Le voir si perturber, amenant sa main à sa bouche, faisait rire Jae Sung. Il est si mignon ! Suite à la demande de Sungie, Chul Hei avait gentiment répondu. Enfin, gentiment, tout est relatif. Je n'hésiterais pas à te frapper... si tu recommences. Il semblait ne pas dire la vérité, mais cette remarque faisait doucement rigoler Jae Sung. Est-ce qu'il oserait ? Et puis, il a dit si tu « recommences », s'il changeait sa manière de l'embrassait, ça changeait tout non ? D'accord, je vous l'admets, ça ne changeait pas grand-chose, mais cette idée de jouer sur les mots, était amusante. Mais, en même temps. Jae Sung se contenta de sourire, que pouvait-il faire d'autre ? Répondre, c'était inutile. Lâche-moi. Le plus vieux senti alors le poignet de l'autre essayer de partir de l'emprise qu'il avait sur lui. Mais non, Jae ne lâcherait pas le poignet de cet être qui l'avait fait tant rêver et qu'il avait secrètement cherché. Si on y réfléchit bien, pendant ces longs mois, la seule personne qui hantait l'esprit de Jae, c'était bien lui, lui et seulement lui. Le lâcher ? Hors de question, il peut faire ce qu'il veut, pas question de le lâcher. Le regard de Chul Hei était calme. Il semblait si froid qu'on pouvait voir de l'incompréhension dans celui de Jae. Pourquoi était-il si froid ? L'avait-il oublié ? Ou faisait-il semblant ? Jae regarder Chully pour essayer de trouver la réponse, mais rien y faire, il semblait totalement neutre. Chul Hei à toujours était un si bon comédien, il faut croire.

Fuir... n'as-tu pas dit que tu ne me laisserais plus m'enfuir ? Cela faisait bien rire Jae. Il détaillait le moindre mouvement de cet homme qui l'avait jeté, comme - excusez du terme, une vulgaire merde. Il n'y a aucun autre qualificatif pour décrire aussi bien la façon dont Jae Sung a vécu ce simple petit bout de papier qui l'avait fait tant pleurer. C'était presque monstrueux la façon dont Chul Hei avait l'air de s'en foutre. Pourtant, quelque part, Jae n'y croyait pas, peut-être que c'était son amour, toujours présent, qui le forçait à s'accrocher à l'être si désirable qu'est Chul Hei. C'est sûrement cet amour qui lui disait qu'au fond, Chul Hei faisait semblant. Il aurait voulu partir loin avec lui, s'enfuir et n'être qu'avec lui, rien qu'avec lui. Et cette question toujours présente, est-ce qu'il peut se permettre, d'à nouveau, goûter à ses lèvres sans recevoir une claque. Surtout qu'il faut le dire, la honte devant tout le monde, la fierté de monsieur Kang junior en aurait pris un bon coup. Mais, le pire, c'était d'être rejeté, encore une fois. Jae approcha alors ses lèvres de l'oreille de Chul Hei, tout en tenant son poignet. « Ne fais pas semblant... Chully... ». D'un sens, Jae Sung n'avait pas tort. Chul Hei avait la force de partir, s'il le voulait, mais il ne l'avait pas fait. Il aurait pu partir en courant au moment où les yeux de Jae l'avaient quitté pour ramasser ses affaires par terre. Mais il ne l'avait pas fait.

Un sourire se dessina sur le visage de Jae. Quand on passe ses journées dans Gangnam, à finalement chercher éternellement la même personne, on finit par connaître les coins et recoins. Jae desserra son emprise qu'il avait sur le poignet de Chul Hei, étant conscient qu'il allait finir par vraiment faire mal à Chul Hei. Sa main descendit lentement pour venir se poser dans cette de Chul Hei, enlaçant leurs doigts, ne laissant aucun choix à Chully. Ce sourire qu'avait Jae persister sur ses lèvres. Il ramassa vite fait le sac du plus jeune avant de l'attirer de force dans un endroit avec beaucoup moins de monde. Une impasse. « Oh, il n'y a personne... zut alors... ». Imbécillité quand tu nous tiens. Jae laissa tomber les deux sacs par terre avant de coller Chul Hei contre le mur, posant ses mains de chaque côté de la tête de Chully. « On a des choses à se dire je crois... Mais avant je veux vérifier tes dires... ». Une de ses mains se posa sur l'épaule de Chul Hei, l'autre vint caresser sa joue alors que Jae se rapprochait, enlevant toute distance qu'il y avait entre les deux. Il ferma les yeux, plaquant ses lèvres contre celles de Chul Hei, l'embrassant à nouveau.

Mais ce baiser était différent du premier. Il n'y avait plus personne, Jae avait bien compris qu'il pourrait le frapper et surtout... Il était bien plus passionné que le premier. Jae fermait les yeux alors que sa langue entra en contact avec celle de Chul Hei. Une fois terminé, Jae eut un petit sourire et ouvrit les yeux, son nez collé à celui du plus jeune, leurs lèvres s'effleuraient toujours, leurs souffle se mélangeaient. Les mains de Jae vinrent enlacé la taille de Chul Hei. Sans bouger, Jae attendait sagement sa claque. « ... Je pourrais peut-être aimer ta violence... Chully. ». Jae insistait grandement sur le surnom qu'il lui donnait, il l'avait déjà répété plusieurs fois et c'était voulu. Comme s'il voulait lui faire comprendre que jamais il n'avait oublié quoi que ce soit à son propos. Jamais il ne l'oublierait. Il lui avait tellement manqué qu'il s'en foutait de ce qu'il pouvait ressentir. Tellement égoïste. Mais, c'était de sa faute; pourquoi était-il si désirable et pourquoi se faire autant désirer ? Il ne fallait pas fuir. Une larme coula à nouveau. S'en foutait-il vraiment ? Non, il avait peur qu'il le déteste encore plus, mais peut-être qu'il aurait pu se défaire de l'emprise qu'avait Chul Hei sur lui, s'il l'avait entendu dire qu'il le déteste. « Pourquoi... ? ». Jae Sung habituellement calme, commençait à perdre son sang froid. Mais ça avait toujours été comme ça avec Chully, il ne pouvait pas se contrôler et le voir après tout ce temps, c'était encore pire. Il avait beau jouer les durs, il n'en reste pas moins faible devant l'homme qu'il aime. Jae Sung enlaça Chul Hei et enfouit sa tête dans le cou du plus jeune, humant l'odeur si délicate de sa peau. « Je voulais tant te voir ». Jae avait ajouté ça comme s'il s'agissait d'un secret à ne pas connaître, un aveux qu'il n'était peut-être pas bon de faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ?   Lun 12 Avr - 15:05

    Étant donné la proximité soudaine, Chul Hei n'avait pas tenu sa parole de rester à plus de deux mètres de lui s'il venait à le revoir. Déjà une parole qu'il n'avait pas pu tenir, mais pas complètement par sa faute. Si Sungie s'était tenu tranquille, il aurait gardé la distance des deux mètres. D'ailleurs, le discours qu'il s'était préparer intérieurement, à lui dire quand il se retrouverait face à lui, lui était complètement sortie de l'esprit. A croire qu'il n'avait plus totalement toute sa tête. En fait, c'était presque mieux de dire que Jae Sung lui avait complètement fichue toutes ses malheureuses « bonnes » attentions à la poubelle. Dire qu'il voulait fuir, maintenant, s'il pensait le faire avant, n'était plus vraiment dans ses priorités. Aussi incroyable que lui-même le pensait, il avait envie de rester planté sur ce trottoir, face à Jae Sung. Parler ou non, ça il s'en fichait, mais il voulait tout d'abord retracer tout les traits de son visage, redessiner la courbe de ses reins, sentir la chaleur de ses mains, retrouver le goût de ses lèvres, se noyer dans ses prunelles. Fuir n'était plus envisageable à l'heure actuelle. Et Sungie qui refusait de repousser cette proximité, refusait même de le lâcher n'arrangeait en rien les choses. Pire, même, il se sentait vraiment pris au piège et dieu sait combien il détestait ce genre de situation. Quoi que, pouvait-il détester la proximité avec Sungie ? « Ne fais pas semblant... Chully... » Il ferma un court instant les yeux, frissonnant lamentablement sous le souffle de Jae Sung, frôlant sa peau comme une lame destiné à le torturer. Il allait perdre la vie, incessamment sous peu. Il pinça les lèvres, se sachant parfaitement incompétent pour articuler quelque chose de potable à lui dire. Ce n'était pas forcément de faire semblant, juste de se sauver la peau. Qu'est-ce qu'il aurait à lui dire si ce n'est qu'il avait peur de l'inconnu en sa présence. Uh. Nouveau sursaut quand il lui attrapa la main, le suivant docilement ▬ peut-être plus mécaniquement ▬ là où il désirait l'emmener, soit dans une impasse. « Oh, il n'y a personne... zut alors... » De là où ils étaient, il n'y avait plus que les quelques murs des maisons l'entourant, si ce n'était pas les murets, petite impasse vide de vie s'ils ne s'y étaient pas trouvé tout les deux. Presque automatiquement relâché pour être collé au mur, Chul Hei en perdit le fil de sa respiration, devenue à nouveau irrégulière. « On a des choses à se dire je crois... Mais avant je veux vérifier tes dires... » A dire vrai, Chul Hei n'avait même pas fait attention au « je veux vérifier tes dires » puisque le début de sa phrase l'avait momentanément déconnecté. Il souhaitait des explications, bien sur, il ne pourrait pas passer à coté. C'était totalement idiot d'en avoir penser le contraire il y a à peine dix minutes. Comme si croire que Sungie se contenterait du silence.

    Son souffle se coupa au moment où ses lèvres venaient de nouveau le torturer. Il tenta bien de reculer la tête, y échappant mais le mur derrière lui n'était pas décidé à coopérer et restait en place, sa surface dur empêchant Chul Hei se s'y fondre et il dû faire face à ses lèvres bien trop curieuses. Un baiser, même si pas le même que précédemment. Un baiser plus poussé, comme il en avait déjà partagé avec lui. Il étouffa un léger hoquet, l'air lui manquant déjà mais sans éprouver le besoin d'oxygène. Cette douceur, cette chaleur, réchauffant sa peau glacé depuis qu'ils s'étaient bousculé pour leur nouvelle rencontre. Peut-être qu'il le regretterait, peut-être qu'il se giflerait où irait se jeter du haut d'un toit, peu importe la façon dont il se punira mes il ne put empêcher ses lèvres de s'entrouvrirent et de répondre à ce baiser qui, soyons franc, était des plus irrésistible qu'il soit. C'était un homme. Il ne pouvait pas refuser ce contact. Peut-être, d'ailleurs, que le fait qu'ils soient « cachés » arrangeait les choses. S'il était possible de mettre un peu le passé de coté ? Les explications pouvaient bien attendre encore un peu, non ? Ses yeux se fermant petit à petit, Jae Sung avait gagné, Chul hei flanchait.
    « ... Je pourrais peut-être aimer ta violence... Chully. » A bout de souffle, les réactions de Chully n'était plus du tout prévisible. D'ailleurs, il n'arrivait même plus à penser. Réfléchir, encore moins.

    Ne me tente pas.. parce qu'il était tout simplement incapable de le frapper. Et Jae Sung n'était pas idiot, il le savait bien. D'ailleurs, avant que Chul Hei n'use de la violence, il y avait un très grand pas à franchir, à moins de le mériter amplement, ce qui n'était pas le cas de Sungie. Piéger, voilà comme il était. Il détestait voir une quelconque larmes sur son visage. Même s'il pouvait faire semblant de le détester, le voir triste l'affectait sûrement plus qu'il ne le pensait. Chul Hei posa ses mains sur les hanches de Jae Sung et serra son vêtement dans ses poings. Par se geste, il le rapprocha de lui, le rapprochant un peu plus de lui, leur corps se pressant un peu plus ce qui n'arrangeait en rien l'état de Chul Hei. Il soupira, laissant son front se poser contre l'épaule de celui qui le torturait le plus, sans laisser la pression de leur corps s'amenuiser.

    S'il te plait... ne pose pas de questions maintenant... il était incapable de lui en donner les vraies raison. Peur, égoïsme, sûrement. Mais s'il se sentait chagriné de ne pas pouvoir l'éclairer sur sa disparition, il s'en sentait tout autant atteins par le fait qu'ils étaient à présent devenu si proche. Plus rapidement qu'il ne l'aurait pensé. « Je voulais tant te voir » Il le resserra contre lui, si s'était encore possible, pressant son corps aux siens comme si n'importe quelle vie en dépendait. Il parlait trop, l'assenait trop de coup involontaire sans le savoir. Complètement lamentable était la façon dont il se trouvait dans ses bras.

    Jae Sung... me torturer fait partie de ta vengeance... ? Il releva la tête, incapable de le regarder, son nez venant se coller contre son cou. La pression de ses mains contre ses hanches ne disparaissaient pas, la pression de leur corps l'un contre l'autre non plus. L'esprit embrouillé de Chully ne pouvait de toute façon pas recouvrer la raison. A quoi bon tenter de s'échapper après tout ? Il était forcé d'y faire face.


Dernière édition par Noh Chul Hei le Lun 12 Avr - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kang Jae Sung

avatar

messages : 89
i'm here since : 06/04/2010
i am this old : 29
where am i : In my bed ~ ♥
heart situation : Awh... I became crazy... I miss... somebody
work place : The Seoul University

baby, that's me!
i am a: citizen
carnet de bord:

MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ?   Lun 12 Avr - 18:24

Avez-vous déjà vu une vengeance aussi délicieuse ? Incroyable cette sensation, une chaleur trop longtemps rechercher s'offrait enfin à Jae Sung. Cette chaleur qu'il avait tellement cherché depuis des mois, la chaleur qu'il lui manquait pour respirer convenablement. Certes, des explications, il en voulait, mais ce qu'il voulait par-dessus tout c'était de le retrouver. Retrouver les courbes de ses hanches, son joli sourire, sa bouche si attirante, cette bouche qu'il voulait faire sienne. Rien que des baisers et des regards suffisaient, si seulement Chul Hei lui avait expliqué plus tôt la raison de son départ, il aurait pu lui expliquer qu'il ne le forcerait jamais. S'il avait su que c'était pour ça, il l'aurait sûrement réconforté en lui disant qu'accélérer les choses auraient été mauvais. Parce que pour être honnête, Jae Sung a toujours eu peur de coucher avec Chul Hei et de le briser. Ils avaient peur tous les deux au final. Mais rien que de savoir que Chul Hei lui appartenait, qu'il n'irait pas toucher un autre homme que lui, aider Sungie à être satisfait. Était-il pur aujourd'hui encore ? Ou avait-il cédé cette pureté à un autre que lui ? Tout était possible, surtout quand on retrouve quelqu'un que l'on n'a pas vu depuis près d'un an. Collé à Chul Hei, Jae ne savait pas quoi faire, il aimait juste son odeur, sa voix, ses mains, ses traits fins, son visage... En clair, il aime tout chez lui. Parfait. C'était le seul adjectif avec lequel Jae Sung pouvait qualifier l'être aimé. Dieu, qu'il peut l'aimer son Chully.

Ce baiser avait rallumer une flamme qui ne cherchait qu'une étincelle. Ce baiser tellement doux, mais douloureux. Douloureux pour les deux, parce qu'après tout, Sungie voulait aussi que Chul Hei lui parle, il voulait retrouver cette sensation d'être important à ses yeux. Il voulait retrouver son corps près du sien. Dormir dans le même lit à nouveau, sans pour autant coucher avec, juste sentir sa chaleur tout au long de la nuit. Être pervers, impossible que Sungie le soit avec Chul Hei, il le désirait, mais pas son corps. Il désirait son âme, son être entier, s'il pouvait partir loin avec lui, il le ferait maintenant. Mais cela semblait impossible. Jae Sung fut surpris de ne pas avoir à forcer l'entrer de la bouche de Chul Hei, il n'était pas totalement contre ? Jae Sung souriait intérieurement, mais la douleur qu'avait son cœur était encore là. Tant de pourquoi... et pas d'explications. Est-ce que tout pouvait redevenir comme avant ? Qu'ils s'amusent à nouveau comme avant ? Jae Sung rêve encore de marcher aux côtés de l'homme qu'il qualifiait comme son seul amour. Le seul homme, la seule personne à avoir su dérober le cœur du plus vieux, c'est bel et bien Chul Hei. Ne me tente pas... Aurait-il était capable de frapper Jae Sung ? La réponse est sûrement non. Tout simplement parce qu'il se sentait sûrement un peu coupable de la réaction de Jae. Et il n'avait pas tort de penser ça.

Le coeur de Jae rata un battement. Avait-il rêvé ? Impossible... Chul Hei avait vraiment posé ses mains sur les hanches de Jae ? C'était un rêve, mais quel fabuleux rêve. Jae se rapprocha de Chul Hei, encore un peu, rien qu'un peu, caresser sa peau si douce. Jae repris ses esprits quand la tête de Chul Hei se posa sur son épaule, il secoua légèrement la tête, entourant la taille de Chully par ses bras, il remonta une de ses mains le long du dos de ce dernier, avant de lui caresser les cheveux. S'il te plaît... Ne poses pas de questions maintenant. Même s'il voulait des réponses, Jae Sung était incapable de lui refuser quoi que ce soit, maintenant qu'il l'avait dans ses bras. Il se contenta de continuer de caresser ses cheveux. Cette sensation était tellement magique que cela couper toute envie de dire quoi que ce soit. Juste rester comme ça, pour toujours. Non, il ne le quitterait plus. Plus jamais il ne le laisserait fuir. Il voulait tant être avec lui, jamais il n'avait ressentit ce besoin, à part avec lui. Chul Hei lui était si cher, c'était impossible de ne pas penser à lui. C'était juste la seule personne à être si importante pour Jae Sung. Comment avait-il survécu jusqu'à aujourd'hui ? Il avait juste espéré que ce jour arrive. Jae Sung pleurait malgré lui, il essayait de retenir ses larmes, mais ses reniflements quelque peu bruyants le trahissaient. Il ferma les yeux et serra Chul Hei dans ses bras le plus fort possible.

Jae Sung... Son nom prononcé par Chul Hei le faisait frissonner comme jamais. Cette voix était celle qui était restée graver dans la tête de Jae. Dieu, il l'aime tellement qu'il en devient fou rien que par le fait de l'entendre prononcer son prénom. ...me torturer fait partie de ta vengeance ?. Se venger n'était jamais venu à l'esprit de Jae Sung, cela lui semblait inutile, il aurait juste voulu des explications à tout ça. Il voulait juste savoir si c'était de sa faute si Chul Hei était parti, mais Jae ne répondit rien, Chul Hei n'était pas près à lui donner des explications, il attendrait, mais d'ici là, hors de question de le lâcher. Beaucoup trop attaché à Chul Hei, Jae Sung se sentait pitoyable. S'accrocher à quelqu'un qui est parti, quelqu'un qui vous a lâché comme ça, est si douloureux que Jae ne veut même plus en parler, ni même y repenser. Il se contentait juste de pleurer dans les bras de Chul Hei; beaucoup trop de questions lui venaient en tête. Est-ce qu'il vivait bien ? Est-ce qu'il voyait quelqu'un ? Est-ce qu'il avait oublié l'histoire qu'il avait eut avec lui ? Est-ce que ses goûts avaient changé durant tous ces mois ? Que des questions futiles, mais Jae voulait savoir s'il avait changé. Physiquement il était resté toujours aussi désirable, mais est-ce que mentalement, il était resté le même ? Tant de questions, mais aucune ne sortaient de la bouche du plus vieux qui se contenter encore de pleurer et de serrer Chul Hei aussi fort qu'il le pouvait.

« Chul Hei... Je n'ai pensé qu'à toi... qu'à toi... pendant tout ce temps... Tu m'as manqué. Tellement manqué... ». Jae Sung cherchait à étouffer ses propres sanglots, il ressemblait à un bébé à qui on venait de rendre son doudou qu'il avait perdu. Ce n'était pas de la tristesse, mais de la joie. Il ne voulait plus le perdre, même si ses paroles torturaient l'esprit de Chully, il continuerait de lui rappeler à quel point il lui est précieux, à quel point il l'aime. Jae Sung se décala légèrement pour voir Chul Hei, le regardant dans les yeux, cherchant la vérité. Il colla son front à celui du plus jeune, leur nez se collant l'un à l'autre et leurs lèvres étant proches les unes des autres. Jae l'embrassa à nouveau, un nouveau baiser passionné. Durant ce baiser, la main de Jae alla chercher celle de Chul Hei, enlaçant leurs doigts, comme deux amants. Il aimait tellement ses mains. Il aimait tellement cet homme. « Reste avec moi... ne me fuit plus. Chul Hei, j'ai besoin de toi... ». Tout était dit. Que la pure vérité. Chul Hei agit comme une drogue dure sur Jae Sung et ça depuis leur première rencontre. Jae Sung avait envie de partager tous les bons moments avec lui. Les pleures comme les rires. Il le voulait pour lui, entièrement. Il voulait que son coeur lui appartienne, tout comme le sien appartenait déjà à Chul Hei.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ?   Lun 12 Avr - 20:11

    Le garder plus proche de lui si possible. Parce qu'au fond, il l'avait vraiment regretter son choix de l'abandonner. Il s'était longtemps mordu les doigts, et à présent, tout ses efforts pour l'oublier avait été vain. Le simple fait est qu'il avait miser sur son courage pour lui jeter des paroles vraiment méchante à la figure et le faire fuir à son tour, mais non. Au contraire, ils étaient là, dans cette ruelle vide, collé l'un contre l'autre comme deux pots de glus. Un soupire échappa à Chul Hei qui releva légèrement la tête, son nez frôlant son cou, humant son parfum qu'il n'avait plus sentit depuis. L'odeur de son corps, fraiche et sucrée à la fois. Une odeur lui prenant les narines avec douleur. A croire qu'il n'avait jamais quitté ce parfum enivrant. Ses mains se resserrèrent sur ses hanches, l'attirant contre lui. Il releva encore un peu plus la tête et nicha son nez le long de ses cheveux, fermant les yeux sous la senteur fruité qu'ils dégageaient. Il avait dorénavant oublié ses principes de ne pas retourner en arrière. C'était raté. « Chul Hei... Je n'ai pensé qu'à toi... qu'à toi... pendant tout ce temps... Tu m'as manqué. Tellement manqué... » Le dit Chul Hei faisait pâle figure à l'heure actuelle. Complètement déstabilisé, au fond, heureusement que le mur derrière lui, lui servait d'appuis pour ne pas flancher. Tomber sous le poids de ses émotions. Un destin bien cruel mais d'un coté, bien remplie. Leur visage se rapprochèrent et ils échangèrent un nouveau baiser. C'était un peu trop douloureux pour Chul Hei dont le coeur menaçait d'exploser dans la poitrine. Il aurait mieux fait de rester coucher toute la journée, tiens, quoi que, le bien qu'il ressentait en ce moment-même n'était pas comparable au reste. Comment ça se passerait par la suite ? Chul Hei s'en fichait pas mal, il n'y pensait même pas. « Reste avec moi... ne me fuit plus. Chul Hei, j'ai besoin de toi... » Il relâcha la main de Sungie, tout comme sa hanche de l'autre et porta ses mains au visage du Coréen, faisant disparaître toutes traces de larmes de ses mains, plissant légèrement le nez.

    Calme-toi.. ça ne servira à rien de te mettre dans cet état. sinon à me faire culpabiliser plus que je ne le fais déjà... Oui. C'était sûrement l'effet escompter, et ça marchait. Il inclina la tête, ses mains poser sur les joues de Jae, sans vraiment avoir dans l'idée de l'embrasser. Ses lèvres frôlèrent les siennes et descendirent le long de sa mâchoire, entrouvrant légèrement les lèvres pour que son souffle se perde contre sa peau. Un peu comme s'il tâchait de graver tout de lui dans sa chaire. Qu'il soit inaccessible envers les autres et qu'il ne soit qu'à tout jamais réservé à ses propres soins. Ne supportant pas, après tout ce temps, qu'un autre ou une autre ne le lui vole.. Même si s'était lui qui l'avait abandonné bien avant. Pressant ses lèvres contre son cou, il glissa ses bras autour de sa taille, les refermant autour de son corps, le retenant à son tour contre lui. Les yeux fermés, il aurait longtemps pu rester dans cette position, à le serrer contre lui, embrasser la peau de son cou suivant sa jugulaire. Qu'il aurait aimé embrasser sa clavicule. Il s'en rappelait, quand il posait ses lèvres sur ce point, les frissons de Jae étaient incontrôlable. Avant, il s'en était beaucoup amusé et plu, hors maintenant, il ne le pouvait pas, même avec le col de son t-shirt qu'il pouvait facilement tirer pour libérer ce point. Mais il ne se l'autoriserait pas.

    Sungie. Si ça pouvait te servir, je te demanderais pardon. Il pinça les lèvres, les refermant contre la peau de son cou, la pinçant légèrement. Sa main se faufila sous son t-shirt, se plaquant contre sa peau. Son dos a toujours été la partie qu'il aimait, après ses yeux, son sourire, son nez. Mais il s'était, autre fois, souvent laisser à caresser son dos nu, si douce au toucher, la façon dont il a de contracter les muscles de ses omoplates. La façon dont il se cambre. Ses pensées eurent l'effet d'un retour en arrière et il redessina, de son index, la courbe de ses reins, remontant en suivant sa colonne vertébrale, s'arrêtant au milieu de ses omoplates pour s'y poser à plat, y effectuer une très légère pression et ramener son buste contre le sien, même s'il ne s'était pas beaucoup écarté. Son nez se plaça contre son oreille, ses lèvres non loin de son lobe, il murmura à voix basse, dans un secret.

    Pourrais-je m'échapper encore ? N'est-il pas déjà trop tard pour que j'ai l'envie de fuir une nouvelle fois ? Il écarta son visage et affronta son regard, collant sa tête contre le mur pour y mettre plus d'écart.
    Je te dois des explications... même si elles sont honteuses ? pour la première fois, il baissa les yeux, timidement, ses joues s'empourprant. Etait-ce facilement visible de voir sur lui toute cette innocence et cette peur de l'inconnu ?
    J'ai juste fuis, non pas toi mais... ce que j'aurais pu oser faire si j'étais resté. et dire qu'il l'avait désiré. Ça serait mentir s'il lui avait dit « je ne voulais pas coucher avec toi ». Parce la vérité c'est qu'il l'avait souhaité. Cette nuit là, leur dernière nuit, ils s'étaient rapprocher, un peu trop, et il l'avait désiré. Ils s'étaient tout deux endormis sans rien faire, comme à leur saine habitude mais Chul Hei avait ressasser, toute la nuit, ses papillons dans le bas de son ventre, ses coups de chaud, ses envies perverses qui lui avaient frôlé l'esprit. Et il avait prit peur, pour disparaître au matin... Il avait voulu fuir la nuit suivante, pour ne pas oser supplier Sung et lui dire qu'il était « prêt ». Depuis, il avait gardé son innocence, cette pureté, ne désirant l'offrir à personne. Tiens, il s'était même vu mourir avec.
Revenir en haut Aller en bas
Kang Jae Sung

avatar

messages : 89
i'm here since : 06/04/2010
i am this old : 29
where am i : In my bed ~ ♥
heart situation : Awh... I became crazy... I miss... somebody
work place : The Seoul University

baby, that's me!
i am a: citizen
carnet de bord:

MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ?   Lun 12 Avr - 22:32

L'amour nous fait faire bien des choses. Tellement de choses, parfois inexplicable, mais ces choses, on sent qu'on a besoin de les faire. Le cœur est si complexe, impossible d'expliquer pourquoi il bat si vite au toucher de certaines personnes, alors que d'autre ne vous font rien, même en faisant les mêmes choses. Pour Jae Sung il n'y a qu'une personne capable de lui arracher des frissons à la moindre caresse et cette personne c'est bel et bien Noh Chul Hei. L'homme qui le fait se sentir tellement bien rien qu'en l'effleurant, rien que de le sentir près de lui, remplit notre Jae Sung d'une joie intense. Stupide et tellement niais. Mais après tout ce temps sans lui, sans ses lèvres, sans son visage, sans son odeur et sa chaleur, on ne pouvait pas lui en vouloir. Parce que quand on aime on ne compte pas, c'est comme si, dès qu'il l'avait vu, les mois passés, à essayer de trouver quelqu'un pour le remplacer, n'avaient jamais eu lieu. En plus de ça, le cœur de Sungie ne faisait que battre trop vite. Beaucoup trop vite. À en crever. Il l'aime, rien n'est plus sûr que cette affirmation. Jae Sung ne pouvait pas se passer de cette drogue nommée Chul Hei. C'était impossible. Peut-être que s'il ne l'avait jamais connu, tout ce serait passé comme il faut. Mais ce qui est sûr c'est que s'il ne l'avait pas connu, il n'aurait jamais connu cette tendresse et cette chaleur. Garder Chul Hei le plus proche de lui, semblait vital. C'est une chose inexplicable qu'encore une fois, nous pousse à faire la chose appelée amour. Cette chose qui peut paraître si futile est parfois beaucoup trop importante.

Les larmes coulant encore sur les joues de Jae Sung, il eut peur un instant, quand Chul Hei quitta sa main et enleva la sienne de sa hanche. Allait-il s'enfuir à nouveau. En ce court instant, une peur immense s'était installée en Jae Sung, qui se demandait ce qu'il allait arriver. Mais quand il sentit la chaleur des mains de Chul Hei se poser sur ses joues, il fut rassuré. Il ferma les yeux pour profiter de cette chaleur si douce. Puis il ouvrit lentement les yeux pour regarder Chul Hei. Calme-toi.. ça ne servira à rien de te mettre dans cet état. C'était vrai, Jae Sung obéit, comme un bébé, pinçant légèrement ses lèvres et hochant la tête. La chaleur que lui fournissait Chul Hei avait le dont de le rassurer à un point fou. Il aimait, il l'aimait cette chaleur. Sungie eu quelques frissons par la suite, les lèvres de Chul Hei sur sa peau était un véritable délice, sentir son souffle contre sa peau, était tellement bon... Ce si petit écart entre les deux corps était maintenant parti, les collant l'un à l'autre. Dieu, que cette proximité lui plaisait. Sentir les bras de Chul Hei autour de sa taille ne faisait que battre un peu plus vite le cœur de Jae Sung, qui battait d'ailleurs déjà tellement vite. Jae fit de même, en passant ses bras autour de Chul Hei, qu'il était bien dans ses bras. Cette façon de le rendre fou, personne ne l'avait. Seul Chul Hei était capable de déstabiliser Jae. Sungie. Si ça pouvait te servir, je te demanderais pardon . Sungie fit un signe négatif de la tête. « La seule façon dont tu peux te faire pardonner. Je ne te lâcherais pas. Jamais. ». Cette phrase sonnait comme une promesse et remarque, s'en était une en quelque sorte, Jae ne voulait plus voir Chully loin de lui.

Alors que Chul Hei passait ses mains dans le dos de Jae Sung, sous son tee-shirt, lui ne voulait qu'une chose. Être près de lui. « Chully... ». Il ferma les yeux, appréciant le moindre gestes qu'avait Chul Hei à son égard, il se surprit même à lâcher un soupire de jouissance profonde. Ses caresses, il avait une façon de le toucher bien à lui et cela faisait frissonner Jae Sung comme jamais. Il souffla contre sa peau, il enfouit à nouveau sa tête dans le cou de Chul Hei, grognant contre sa peau, dévorant son cou, l'embrassant. Pourrais-je m'échapper encore ? N'est-il pas déjà trop tard pour que j'ai l'envie de fuir une nouvelle fois ? . Rien, Jae ne pouvait rien ajouter. Mais rien que de l'entendre ça l'avait fait sourire et avait eu pour but de faire partir toutes ses questions pour le moment. Il n'allait pas partir et cela suffisait pour que Jae soit heureux. Mais il ne savait toujours pas la cause de ce bout de papier si... cruel. Mais l'espace d'un instant, il l'avait bien oublié ce papier. Évidemment, il aurait sûrement une explication, mais pour l'instant il s'occupait d'être heureux dans les bras de Chul Hei. Le reste, on verrait plus tard. Finalement, heureusement qu'aujourd'hui, il s'était retrouvé seul dans Gangnam, il ne l'aurait s'en doutes pas vu sans ça. Était-ce comme un signe du destin ? Pourtant, Jae n'est pas du genre à croire en ce genre de choses, mais pour une fois qu'il fait bien les choses...

Je te dois des explications... même si elles sont honteuses ? Honteuses ? Jae Sung allait enfin avoir des réponses à toutes les questions qu'il avait en suspend depuis qu'il avait trouvé ce bout de papier. Il allait enfin savoir pourquoi il était parti. Et surtout pourquoi comme ça. J'ai juste fuis, non pas toi mais... ce que j'aurais pu oser faire si j'étais resté.. Incompréhension. Qu'est-ce qu'il voulait dire pas « ce que j'aurais pu oser faire ». Est-ce qu'il parlait de coucher avec Sungie ? Avait-il si honte que ça d'être avec un homme ? Jae fronça les sourcils. Cette raison n'était pas honteuse, mais un peu déroutante. « Chully... tu avais peur de coucher avec moi ? Ce n'est pas honteux, pas du tout. » Il trouvait ça même... mignon d'un coup. Étrange réaction, mais aujourd'hui, tout était possible. Tout et n'importe quoi. « Je... c'est déroutant... mais, je suis heureux que tu me l'ai dit. Je sais maintenant. N'ai pas honte de désirer quelqu'un... même s'il est du même sexe que toi... C'est humain. Et puis, je ne t'aurais jamais forcé à quoi que ce soit... parce qu'après tout... », il le regarda, avant de l'embrasser sur le front et de le serrer contre lui. Ce contact, il en avait besoin « Je t'aime. ». La vérité, rien que la vérité. Ce n'était pas plus compliqué que ça. Jae Sung avait eu l'air un peu trop cool peut-être ? Mais il lui avait enfin dit la chose qu'il ne disait que quand il le regardait dormir. Cette chose qu'il n'avait jamais eu le courage de dire en face, il l'avait fait, près d'un an après, dans une ruelle assez sombre. « Reste avec moi... ». C'est tout ce qu'il souhaitait, au plus profond de lui-même, c'est tout ce qu'il désirait. Être avec Chul Hei. Tout ça ce passait si vite, mais Jae Sung ne voulait plus perdre de temps, il avait tant de choses à rattraper, mais est-ce que Chul Hei voudrait... là était la question. Et est-ce que Sungie accepterait d'être rejeté à nouveau par Chul Hei ? Est-ce que la réponse qu'il lui avait fournis ne ferait que fuir Chully, encore plus loin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ?   Lun 12 Avr - 23:09

    Jamais Chul Hei n'aurait pensé d'être aussi proche de lui pour leurs retrouvailles. Soyons franc, ce n'était pas courant que quelqu'un qui se fasse largué de la pire des façons saute de nouveau au cou ▬ façon de parler ▬ de son ex amant. Pour dire qu'à présent, pressé l'un contre l'autre, qui plus est Chul Hei contre un mur. La situation pouvait quand même paraître étrange. Sous ses airs froids, Chul Hei n'avait pas pu cacher bien longtemps le bien que ça lui procurait d'avoir retrouver Jae Sung. Le retenant contre lui, touchant sa peau satiné qu'il avait manqué depuis une longue année. Embrasser sa peau parfumée, sentir la chaleur de son coeur même à travers les couches de vêtements qu'ils portaient. Son souffle se fit court, en manque d'oxygène. « La seule façon dont tu peux te faire pardonner. Je ne te lâcherais pas. Jamais. » Mais ce n'était pas équitable. Il avait tellement à lui donner pour seul pardon. Il avait osé l'abandonner alors que lui-même s'en était sentit atrocement mal. Était-ce permis de souffrir à ce point ? « Chully... » Qu'il ne murmure pas son nom de cette façon, surtout. Sa main le long de sa colonne vertébrale se crispa, ses ongles blessant légèrement sa peau. Il laissa sa main glisser jusqu'à ses reins, bien décider à calmer ses ardeurs, ce n'était pas dans ses priorités de ressentir de nouveau se désir qui l'avait tant effrayé. Il ne fallait pas. Pas maintenant. Ce désir devait disparaître. Mentalement, Chully combattait entre l'envie irrésistible de parcourir son corps, comme l'envie irrésistible de le repousser loin de lui. A son tour, il échappa un faible soupire, fermant les yeux et rejetant la tête vers l'arrière pendant que son tortionnaire s'en prenait à son cou. Une douce torture, mais une torture quand même. Les retrouvailles ne pouvaient pas rimer avec sexe. Et, surtout, il n'en était pas capable, pas pour le moment. Il avait encore besoin de temps même s'il a eu un an pour s'y préparer. Il ne pouvait que repousser l'échéance un peu plus loin, la peur de l'inconnu. Cet inconnu qu'il avait envie de connaître mais d'échapper le plus possible. Il savait pourtant, au fond de lui, qu'il n'arriverait pas à se retenir longtemps, surtout si Sungie était de nouveau à ses côtés. « Chully... tu avais peur de coucher avec moi ? Ce n'est pas honteux, pas du tout. » Chul Hei hocha très légèrement la tête. Non, ce n'était pas d'avoir honte de Sungie, loin de là. Il n'avait pas honte et serait idiot d'avoir honte. Juste, il voulait que Sungie soit le premier, ce n'était donc pas par honte, la preuve. Hors il avait peur de cet inconnu. Que Sungie soit doux ou non avec lui ne changerait pas cette peur. « Je... c'est déroutant... mais, je suis heureux que tu me l'ai dit. Je sais maintenant. N'ai pas honte de désirer quelqu'un... même s'il est du même sexe que toi... C'est humain. Et puis, je ne t'aurais jamais forcé à quoi que ce soit... parce qu'après tout... » après tout quoi ? Il rabaissa légèrement la tête, le regardant, les yeux légèrement écarquillés. « Je t'aime. » Bam. Son coeur qui manque plusieurs battement d'un seul coup. Il grimaça, sous les mots, non pas par dégoût, mais par gêne. Ses joues s'empourprèrent et il baissa le visage, posant de nouveau sa tête sur l'épaule de Sungie. « Reste avec moi... » Avait-il l'intention de partir ?

    Paniquer... j'ai paniquer en ressentant ce. Cette envie. Il déglutit difficilement, nichant sa tête dans son cou. Tu m'en veux ? D'avoir eu envie de toi... ? il remonta ses mains le long de son torse et les poser sur ses joues, le bout de ses doigts déviant pour se positionner sur ses lèvres, caressant celle inférieure, relevant la tête pour venir frôler ses lèvres des siennes. Et cette envie est toujours là... chaque jour, ça n'a pas changé. Je l'ai toujours mit de coté.. par peur, encore une fois mais... tu ne sais pas à quel point je t'ai désiré et te désire. Je n'ai pas honte de ça... j'ai juste peur. Parce que jusque là, je ne pensais pas que ça pouvait arriver, je pensais qu'aimer un homme ne serait pas aussi dangereux. Pardonne-moi, j'ai essayé de refouler tout ça, tu sais ? Petite pause, il cessa de regarder ses lèvres, éloignant d'ailleurs les siennes, sans lui avoir offert de baiser, relevant son regard dans le sien. Est-ce que tu as la moindre idée de ce que je ressens maintenant ? Je pensais avoir oublier ce désire mais.. non. ses joues empourprées, chauffaient toujours un peu plus, son souffle plus pressant. L'envie de fuir, encore une fois, le pris aux tripes et il grimaça, posant son front contre le sien. Il ne pouvait pas fuir, parce que cette fois, il n'y survivrait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Kang Jae Sung

avatar

messages : 89
i'm here since : 06/04/2010
i am this old : 29
where am i : In my bed ~ ♥
heart situation : Awh... I became crazy... I miss... somebody
work place : The Seoul University

baby, that's me!
i am a: citizen
carnet de bord:

MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ?   Mar 13 Avr - 12:21

Qui a dit qu'une impasse sombre ne pouvait pas être romantique ? Non, parce que là, les feux de l'amour, bah ils sont battus ! Mais avouez que c'est tellement chou e.e ! Bon d'accord... C'est surtout que Jae Sung était hésitant au final. Quoi faire ? Il ne voulait pas brusquer Chul Hei dans ses gestes et explications. Surtout quand il sentit les doigts de Chul Hei se crisper un peu plus contre sa peau, d'ailleurs cette action eu comme effet de lui arracher un soupire. Presque jouissif. Le contact avec Chul Hei était tellement doux et délicieux, que rester ainsi n'était pas un problème. Tant que Chul Hei ne jetait pas Jae Sung, tout lui allait. C'est peut-être cette façon d'aimer qu'il n'a jamais retrouvé durant cette année. Cette façon dont son cœur battait, dont le désir de l'autre était présent. Parce qu'il faut l'avouer, plusieurs fois, durant les nuits où Jae Sung ne faisait qu'admirer le visage de Chul Hei endormi, il avait eu des idées quelque peu perverses. De nombreuse fois il avait désiré s'unir à lui d'une autre façon, que par les caresses et les baisers. Et leur retrouvailles était juste tellement... étrange d'un sens. C'est vrai qui aurait imaginé que Jae Sung aurait une telle réaction en voyant celui qui l'avait abandonné si lâchement. La réaction la plus logique aurait été soit de l'ignorer, soit de passer sa colère sur lui et lui faire dire tout simplement pourquoi cet abandon. Mais non, peut-être que Chul Hei avait raison, c'était peut-être bien la façon qu'avait Jae Sung pour se « venger ». Oui, peut-être.

Jae Sung trouva tellement mignonne la façon avec laquelle Chul Hei hocha la tête, qu'il en sourit. Il l'avait donc désiré ? Ce désir était parfois effrayant, surtout quand on a peur de ne pas être à la hauteur. Mais d'un sens, la vérité faisait plaisir à Jae Sung. Ce n'était pas vraiment parce qu'il avait fait quelque chose de mal et ça le soulageait. Lui qui avait cru avoir fait du mal à Chul Hei sans s'en être rendu compte. Remarque, d'un sens, il lui avait fait du mal pour qu'il réagisse comme ça. À l'annonce qu'il lui avait faite en lui disant qu'il l'aimait, les joues de Chul Hei devinrent légèrement rosées. Tellement mignon sans le vouloir. Jae Sung déposa un délicat baiser sur sa joue. Avant de le reprendre à nouveau dans ses bras. Paniquer... j'ai paniqué en ressentant ce. Cette envie.... Il avait nicher sa tête dans le coup de Jae Sung, qui se contentait de l'écouter en lui caressant les cheveux, comme pour le rassurer. Tu m'en veux ? D'avoir eu envie de toi... ? Un sourire se dessina sur le visage de Jae. « Comment je pourrais t'en vouloir ? Chully, tu es bien trop cher à mes yeux pour que je t'en veuilles. » C'était dit, Jae Sung avouait clairement que sans Chul Hei, il n'était pas grand-chose. C'était un fait, surtout le premier mois sans la présence de Chul Hei, qui avait été plus que dur.

Santant Chul Hei promener ses mains sur son torse ne lui donnait pas que des envies « pures », mais pour Chul Hei, il se retiendrait. Pas question de lui fait encore mal, encore ? Parce que oui, Jae Sung, malgré tout, se sentait coupable. Il aurait dû avouer à Chul Hei qu'il était important à ses yeux et le retenir au lieu de sombrer dans l'ennuie et la tristesse la plus complète. Il aurait pu le retrouver, avec tout l'argent qu'il a, mais il n'avait pas réussi à comprendre ce mot qu'il lui avait laissé. Jae sentit alors les mains de Chully se poser sur son visage et à son tour, il rougit. Ses joues légèrement rosée le rendait particulièrement mignon... C'était tellement... étrange, comme cette année passée ne comptait pas. Comme si elle n'avait pas existé. Leurs lèvres s'effleuraient, leurs souffles s'entremêlait et le coeur de Jae battait beaucoup trop vite, rendant ses joues encore plus roses. Et cette envie est toujours là... chaque jour, ça n'a pas changé. Je l'ai toujours mit de coté.. par peur, encore une fois mais... tu ne sais pas à quel point je t'ai désiré et te désire. Je n'ai pas honte de ça... j'ai juste peur. Parce que jusque là, je ne pensais pas que ça pouvait arriver, je pensais qu'aimer un homme ne serait pas aussi dangereux. Pardonne-moi, j'ai essayé de refouler tout ça, tu sais ? Jae ne fit qu'une chose, le serrer un peu plus contre lui. La peur est une chose normal, surtout pour ça. Et puis, coucher avec une femme, ce n'est pas pareil que coucher avec un homme.

« Chully... N'ait plus peur maintenant... » Tout ce que pouvait faire Jae, c'était de le rassurer en quelque sorte, même si au moment même, Chul Hei commençait fortement à être dangereux. Jae Sung ne l'avait jamais autant désiré que maintenant, il aurait voulu être tellement plus proche, mais il se retenait, il ne voulait pas être fuit à nouveau. Il ne voulait pas non plus être détesté par Chul Hei et il ne voulait pas non plus lui donner une première fois monstrueuse, même si admettons, l'envie de lui faire l'amour, là, maintenant, était présente. Mais Jae Sung est un être raisonnable et rien que de pouvoir toucher Chul Hei lui suffisait. Est-ce que tu as la moindre idée de ce que je ressens maintenant ? Je pensais avoir oublié ce désire mais.. non .. Est-ce qu'il était en train de lui dire qu'il avait envie de lui ? Est-ce que ses joues de plus en plus rose signifiait quelque chose ? Son front se posa contre celui de Jae, qui lui, était surpris et avait les joues au moins aussi rouge que Chul Hei. Jae Sung se contenta de fermer les yeux et d'approcher son visage de celui de Chul Hei, mélangeant leurs souffles, leur nez se collèrent l'un contre l'autre, alors que Jae s'attaque à la lèvre inférieur de Chully, la mordillant légèrement, avant de l'embrasser, passant ses mains dans son dos, sous son T-shirt. Sa peau si fine.

Il décolla ses lèvres de celle de Chul Hei, rouvrant les yeux timidement, son front posé contre le sien. Il cherchait difficilement le regard de Chul Hei. Cet instant était si... magique d'un sens, il semblait effacé cette année de peine. Comblant un énorme vide dans le cœur de Jae. « Chully... J-Je... ne te laisserais à personne... ». Jae l'embrassa à nouveau, d'une façon si passionnée que cela reflétait le désir de Jae Sung, qui essayait de se calmer, mais son cœur n'avait pas décidé de même et ne faisait que battre plus vite, au moindre toucher, au moindre contact avec Chul Hei. Personne, non personne ne l'aurait. Le cœur de Chul Hei lui appartiendrai, parce que si ce n'était pas le cas, ça ne ferait que torturer un peu plus Jae Sung. « Je... Ce désir que tu as... Je... Il faut... l'écouter... tu ne crois pas ? ». Sa façon de parler était saccadé dû au manque de respiration, parce qu'il avait du mal à respirer correctement. Jae Sung attrapa la main de Jae Sung, enlaçant leurs doigts, avant de l'embrasser à nouveau. Dieu que ce contact le faisait frémir et brûler de l'intérieur, un peu plus et son cœur explosait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ?   Mar 13 Avr - 14:26

    « Comment je pourrais t'en vouloir ? Chully, tu es bien trop cher à mes yeux pour que je t'en veuilles. » Tu es idiot Sungie. Je t'ai blessé, et toi, tu ne m'en veux pas ? A quel point m'aimes-tu ? Soupirant d'aise entre ses bras, Chul Hei s'y blottit un peu plus. Sungie ne lui en voulait pas pour ce désire, mais est-ce que ça ne semblait pas trop facile de profiter de sa gentillesse pour oublier de s'excuser ? Honteux, Chul Hei aurait pu l'être face à Sungie, honteux d'avoir réagit comme ça, mais il resta silencieux, incapable de prononcer le moindre mot, le tout ce coinçant dans le fond de sa gorge. Avec peine, il réussit à décrisper ses doigts contre son dos, le griffant légèrement au passage. Se mordant la lèvre inférieur comme simple « pardon », gêné d'avoir des ardeurs aussi voyantes. Il aurait aimé se faire tout petit et disparaître, gêné de lui montrer à quel point il avait envie ▬ cette fois vraiment ▬ de lui appartenir entièrement, de s'offrir corps et âme. De partager, avec lui, sa plus grande pudeur. Sous l'effet de la surprise de ses propres pensées, ses hanches se collèrent aux siennes, fermant les yeux tout en posant son front contre le sien. Il n'était, d'habitude, pas si entreprenant, mais peut-être que c'était Sungie, au fond, qu'il voulait pour cette première fois ▬ et pour toutes les autres. Sungie et pas un autre. Au moins, pour qu'il soit le premier à le découvrir, sous toutes ses formes. Il entrouvrit les lèvres, malgré sa respiration rapide, respirant alors bruyamment. « Chully... N'ait plus peur maintenant... » Il n'avait plus peur. Du moins, pas à l'heure actuelle, au contraire. S'ils avaient été dans un autre endroit, plus intime et dans un endroit plus fermés aux regards, sûrement que Chul Hei aurait sauter quelques étapes, mais à l'heure actuelle de la chose, même si ça le torturait bien plus fort maintenant, il désirait attendre un peu, prendre son temps, et découvrir ce monde pour que ça dure jusqu'au matin. D'étranges pensées impures qu'il avait, pour la première fois, aussi intensément.

    Ces mains sur sa peau eut beau l'électriser, ça n'arrangeait en rien son cas. Frémissant contre lui, il s'appuya un peu plus contre son corps, l'enlaçant en nichant son visage dans son cou, une nouvelle fois, pressant ses lèvres contre sa jugulaire et y pinçant légèrement la peau, parfois en l'embrassant, parfois en se crispant. Que cherchait Sungie ? A ce que Chul Hei le supplie de ne pas le faire attendre plus longtemps ? « Chully... J-Je... ne te laisserais à personne... » Bien sur que non. Toutes fois, il avait bien du mal à entendre tout ce que disait Jae Sung, ses oreilles bourdonnant, le sang battant à ses tempes au rythme irrégulier de son coeur. Il allait bien finir par y faire un arrêt, d'ailleurs. Trop d'émotion ressentit d'un seul coup, pour une seule personne. « Je... Ce désir que tu as... Je... Il faut... l'écouter... tu ne crois pas ? » Un vague hochement de tête, sans savoir si Sungie prendrait ça pour un oui, ou pour un non.
    Les joues empourprées chauffaient de plus en plus, sa respiration semblait être celle de quelqu'un ayant parcourut des kilomètres à la course. Son corps, aussi faible, ne savait pas s'il supporterait longtemps son poids. Peut-être d'ailleurs ne pourrait-il pas marcher jusqu'à son chez-lui. Mais ça, c'était bien secondaire. Chul Hei redressa son visage et le regarda, jusqu'à finir par l'embrasser, cette fois avec un peu plus de fougue, pressant ses lèvres contre les siennes, une de ses mains lui appuyant légèrement sur la nuque pour le retenir contre lui, qu'il ne cesse pas son baiser. Est-ce que ça lui donnait la bonne réponse à sa question ? Non, il ne pouvait plus jouer le sourd. Il avait besoin. De s'abandonner à ce désire mais... Il perdrait ce... cette pureté ? Si c'était Sungie, il ne l'a perdrait pas totalement alors, puisque Sungie aussi était pure. Du moins, il ne paraissait pas être quelqu'un qui, demain, ira visiter d'autre draps. Jae n'était pas comme ça, il le savait. Il lui faisait confiance.

    Il relâcha ses lèvres, sans éloigner son visage, sa main retombant de son torse pour se stopper sur la ceinture de Jae. Est-ce qu'il oserait seulement, un jour, aujourd'hui ou plus tard, de lui laisser l'autorisation pour... bonne question, peut-être qu'il fallait qu'il se trouve devant le fait accomplit pour avoir peur ou non. Son visage se tordit en une légère grimace. Il fallait qu'il calme ses ardeurs, ce n'est pas tout les jours qu'il avait ses envies « là » mais... c'était horrible. Dans le sens où avoir peur de ne pas pouvoir se retenir se faisait pressante.
    Leurs doigts s'entrelaçant, ils s'embrassèrent partageant un nouveau baiser, Chul Hei ne pouvant plus s'empêcher de resserrer ses doigts contre la ceinture de Jae, tirant même légèrement sur cette dernière avant de se contenir, remontant sa main le long de son torse, passant dessous son vêtement. Il ne pouvait pas faire ça, surtout « ici ». Il détacha alors ses lèvres des siennes et arriva à balbutier, avec beaucoup de mal.

    Je.. Tu. On devrait s'arrêter... un peu. là. Il se râcla difficilement la gorge, baissant la tête, gêné, sa main restant à plat contre son torse.
Revenir en haut Aller en bas
Kang Jae Sung

avatar

messages : 89
i'm here since : 06/04/2010
i am this old : 29
where am i : In my bed ~ ♥
heart situation : Awh... I became crazy... I miss... somebody
work place : The Seoul University

baby, that's me!
i am a: citizen
carnet de bord:

MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ?   Mar 13 Avr - 16:08

Dans une rue, ce n'est vraiment pas très romantique. Pourtant, c'est plus qu'excité que Sungie et Chully étaient collés l'un à l'autre. Tout ce désir était sûrement l'accumulation de ces mois d'attentes pénibles. Et puis il faut dire qu'être aussi proche, c'était tout de même très excitant. La façon de Chul Hei touchait Jae Sung était beaucoup trop excitante pour qu'il reste de marbre. Beaucoup trop délicieux pour ne pas avoir une envie irrésistible de le goûter d'un peu plus près. Toujours plus près... C'est ce qu'il désirait. Chul Hei rien que pour lui. Qu'il est couché à droit ou à gauche n'y changes rien, parce qu'il a toujours pensé à Chul Hei, dans n'importe quelle situation et il ne le laisserait à personne, oh ça non ! Personne ne doit avoir le droit de toucher sa peau si délicieuse, ses lèvres si douces. Personne ne doit être aussi près qu'il l'est avec lui. Égoïsme, oui c'était simplement ça et Sungie ne s'en cacherait pas. Le contact de Chul Hei ne faisait que frémir davantage. Il faut dire que Chul Hei connaît tous les points sensibles de Jae Sung. La main de Chul Hei se posa alors sur la ceinture de Jae, lui prouvant à quel point ce désir était présent. Mon dieu, qu'il aimait le voir comme ça. Si excité... Pressant ses doigts contre la ceinture de Jae, comme s'il voulait l'enlever. Tout ça ne faisait que l'exciter encore plus. Jae n'en pouvait plus, il frémissait sous chaque mouvement et ondulait presque contre Chul Hei.

Je.. Tu. On devrait s'arrêter... un peu. là. . C'était de la torture de lui dire ça alors qu'il l'avait complètement torturé précédemment. Ses caresses si douces, mais si excitantes à la fois. C'était tellement bon de le sentir si près de lui. Dieu, oh que oui, il aimait vraiment. C'est vrai quoi. C'était bien trop excitant pour arrêter là, comme ça. « Chul Hei... Je... ma... maison est... pas loin. ». Une invitation ? Oui. Ça l'est. C'est vrai que la rue, c'est vraiment barbare. Enfin voilà quoi. Oui, il était clair que cette invitation était aussi une invitation à passer le pas. À vrai dire, Sungie n'aurait pas supporté que Chul Hei offre sa pureté à quelqu'un d'autre que lui. Parce que c'était le seul à être dans son cœur. Il n'avait plus le droit de l'abandonner, cette fois, Sungie n'y survivrait pas. Et sans rien dire, il se redressa, se décollant de Chul Hei dans un soupire presque douloureux, mais il tenait toujours sa main, ça le rassurait en quelque sorte, il savait qu'il ne fuirait plus s'il continuait de lui tenir la main. Et Sungie ne le laisserait plus fuir, surtout maintenant qu'il connaissait la raison de son départ il y a déjà presque un an. Mais Jae Sung voulait oublier tout ça.

Il ramassa les sacs, à nouveau, avant d'avancer dans la rue, tout en tenant la main de Chul Hei. Il ne laissa pas le choix à Chul Hei et le força à le suivre. Arriver dans le quartier résidentiel, Jae Sung regardait un peu partout, il n'y avait pas grand monde et c'était tant mieux. Pas qu'il ait honte, mais son père ne comprendrait pas son penchant sexuel et il ne chercherait pas à comprendre. Du coup, ils resteraient discrets. Aujourd'hui, il n'était pas là et ça tombait bien. Il attira donc Chul Hei avec lui. Il poussa la porte de chez lui pour rentrer. « Il faut être prudents à partir d'ici. ». Jae Sung fit un sourire à Chul Hei, espérant qu'il ne se fasse pas de fausse idée, non, Jae Sung n'avait aucunement honte de lui, mais ce n'était pas le moment que son père découvre la vérité et si un des majordome ou une des bonnes les voyaient, ils préviendraient sûrement ses parents. Ils y a des gens qui ne comprennent pas qu'un homme peut en aimer un autre et c'est bien dommage. Ils avancèrent donc, mains dans la main, voyant les bonnes descendre, Jae attira Chul Hei dans le placard. Leurs bassins s'entrechoquèrent à cause de la taille du placard. Jae mit une main sur sa propre bouche pour étouffer le gémissement qu'il avait poussé. Il ne pouvait s'empêcher de désirer Chul Hei, même dans étroit si serré. « Chul Hei... hmmm ». Jae parlait d'une voix très basse, il ne voulait pas être « repéré ». Il passa sa main dans le dos de Chul Hei et ne put s'empêcher de l'embrasser à nouveau. Son cœur battait beaucoup trop vite et cela se voyait sur son visage, ses joues étaient complètement rouges.

SUJET TERMINÉ
Suite here
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre ou retrouvailles ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
until whenever. :: { O U T E R ▬ S P A C E; :: Archives. :: Sujets RPG;-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit