AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ¤ Ahh, euuuh ~ { PV Ji Hyuk }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kang Joo Na

avatar

messages : 61
i'm here since : 14/04/2010
i am this old : 30
where am i : Bientôt sur une bolle de toilette
heart situation : Fuck que you. ♥
work place : Dans ton sous-sol.

MessageSujet: ¤ Ahh, euuuh ~ { PV Ji Hyuk }   Ven 21 Mai - 18:22



{ Je m'excuse, je ne sais pas si c'était vraiment ici ton travail, mais j'ai prit un guess xD. Au pire, on demandera à déplacer =) }

7 heures le matin. Le soleil est déjà debout et réchauffe les cœurs des citoyens. L’atmosphère matinale est tranquille, légèrement mouvementée et vivante, la plupart des gens commençant leur journée de travail d’un instant à l’autre. Toutefois, un bruit agressant résonne dans la chambre à coucher : le bruit d’un cadran qui force quelqu’un à se mettre sur ses deux pieds. Et cette personne, ce n’était nulle autre que la déesse Kang Joo Na, la belle aux bois dormant qui commençait à peine à ouvrir ses petits yeux : ayant un rendez-vous chez la coiffeuse ce matin, et ne voulant pas le manquer, elle avait programmé son réveille-matin pour y être à temps. Son projet ? Oh, tout simplement couper ses pointes pour éviter d’en avoir des fourchues et teindre ses cheveux en noir. Oui, bon, disons qu’elle avait envie d’un peu de changement dans son quotidien. Et puis bon, si elle n’aimait pas ce petit changement plus ou moins drastique, ce n’était pas si pire que cela : elle n’avait qu’à reteindre ses cheveux en brun. Aussi simple ! Alors bon, la panique pour ses cheveux n’était pas de la partie ! Toutefois, si elle n’avait pas à paniquer pour ses cheveux, c’était un autre un sujet pour son manque de temps : à faire la paresse dans son lit, elle avait écoulée un bon dix minutes. Heureusement qu’elle n’avait pas le besoin de se laver les cheveux ! Non, parce que la coiffeuse allait s’en occuper pour faire sa coupe. Reste qu’elle devait se laver le corps pareil. Donc, enfin bref, après un certain moment de paresse, elle se leva pour se rendre à sa douche d’un pas assez pressé avant de sortir de sa salle de bain en catastrophe : il ne lui restait que quinze minutes avant son rendez-vous. Alors bon, essuyant rapidement son corps, Joo Na enfila des sous-vêtements avant de prendre les premiers vêtements sur le bord. Le résultat ? Un jeans bien simple et taille basse ainsi qu’une camisole blanche à petite bretelle sous une chemise blanche. Bon, ce n’était pas ce qu’il y avait de plus sexy, mais c’était potable quand même. Et puis, bon, elle n’allait pas à un bal ! Où était le problème ?

Enfin bref, vêtue et maquillée simplement de crayon noir, elle mit ses souliers avant d’attraper ses clefs et sa sacoche en catastrophe. Elle faisait tellement de bruit que ça ne l’étonnait pas qu’elle ait réveillé son coloc. Toutefois, elle n’avait pas le temps de s’en préoccuper, se contentant plutôt de quitter l’appartement en verrouillant la porte derrière elle. Se rendant ensuite à sa voiture à la petite course, elle entra à l’intérieur et démarra le moteur avant de quitter sa cours et de se diriger chez sa coiffeuse. Bon, elle ne roulait pas toujours dans les limites, mais elle n’eut aucun accident. Et heureusement, elle fut présente au rendez-vous pile à l’heure, laissant entendre les petites clochettes de la bâtisse à huit heures piles. Mais bon, c’était bien parce qu’elle n’avait pas pris le temps de stationner sa voiture parfaitement, malgré qu’elle n’était pas si mal garée non plus. Quoi qu’il en soit, présente à son rendez-vous, Joo Na prit place sur une chaise alors que sa coiffeuse préparait tout le matériel nécessaire. Vint ensuite le temps du lavage de sa chevelure avec le petit massage crânien avant de l’installer sur la chaise, coupant légèrement ses cheveux, les séchant ensuite pour appliquer la teinture. Restait plus qu’à attendre. Alors, pour passer le temps, Joo Na feuilla quelques revues qui étaient offertes par la bâtisse. Il lui arriva de tomber sur quelques-unes de ses photos, mais elle ne fit comme si de rien était, feuillant les pages les unes après les autres. Vint ensuite le temps de rincer le produit puis la coiffure, optant pour un simple lissage, ne voulant pas faire compliquer. Lorsqu’elle fut prête et toute belle, Joo Na paya la note après quelques secondes d’admiration puis sortie du magasin, retournant à sa voiture. C’est alors qu’elle réalisa qu’elle n’avait rien mangé de la journée et que son estomac était insatisfait. Affamée, elle chercha quoi faire entre retourner chez elle ou manger au restaurent. Elle opta donc pour se rendre à son petit café habituel, démarrant la voiture et prenant la bonne direction, ses lunettes fumées qu’elle posa doucement sur son nez vu la clarté du soleil.

Sa voiture stationnée lorsqu’elle fut arrivée, avec sa fière allure de belle femme et sa nouvelle coiffure, Joo Na fit tournée quelques têtes. Alors, un sourire se dessinant sur ses lèvres, elle marcha fièrement jusqu’à sa table habituelle. Ben quoi ? Après tout, une habituée comme elle avait bien une place habituelle, tout comme elle était un visage habituel auprès du personnel. Alors bon, s’installant librement à sa place comme qu’elle avait l’habitude de le faire, et cela même si ce n’était pas totalement permis, elle s’en donnait les droits. Elle déposa ensuite sa sacoche à ses pieds avant d’appuyer ses mains sur la table et d’attendre sagement qu’un serveur vienne la voir, soit probablement le même serveur qu’à son habitude, sachant qu’il connaissait sa commande par cœur. Alors, souriante et ses mains regroupées ensemble, elle patientait. Elle en profita pour regarder un peu partout autour, admirant le paysage, soit les quelques couples qui déjeunaient ensemble et les oiseaux qui se chantaient la pomme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Su Ji Hyuk

avatar

messages : 54
i'm here since : 10/02/2010
i am this old : 30
where am i : Ehm... here ? OO
heart situation : ... Répétez la question ? e.e
work place : In a coffe ? :O

baby, that's me!
i am a: citizen
carnet de bord:

MessageSujet: Re: ¤ Ahh, euuuh ~ { PV Ji Hyuk }   Lun 24 Mai - 14:21

    J'ai ouvert les yeux sans trop savoir où j'étais. Non pas que je me sois réveillé dans un autre lit que le mien, qu'on s'entende bien, ça ne m'arrive plus trop en ce moment, mais je crois que l'alcool consommé hier soir m'est quelques peu monté à la tête. Il va falloir que je fasse une liste des choses que je dois dorénavant refuser à mes amis, et la première qui me vient à l'esprit actuellement concerne les sorties improvisées auxquelles je suis couramment convié. Finalement, ça ne m'intéresse pas plus que ça, de passer ma soirée avec des gens qui auront passé leur temps à se bourrer inutilement la gueule pour s'amuser. Il s'agit là encore d'un comportement humain qui m'exaspère au plus haut point, encore quelque chose à ajouter à une seconde liste. Quitte à se faire un truc entre potes, autant être capable de s’en souvenir après, non ? Parce qu’en plus, moi qui ne tiens nullement l’alcool depuis toujours, autant dire que je me rappelle uniquement être entré dans le bar au début des festivités et après c’est le néant total. C’est un peu comme si je m’étais endormi, bien que je doute nettement que ce soit réellement le cas vu ce que je me sais capable de faire lorsque la vodka prend le dessus sur ma raison. Il paraît, il paraît hein, si ça se trouve il n’y a pas une once de vérité dans les affirmations de mes amis, que je suis le pire d’entre tous pour faire des choses stupides une fois submergé par l’alcool. Il faudra penser à me filmer, une fois, que je sois définitivement dégouté des tous les bars et boîtes de la ville. Et il n’est pas peu dire d’affirmer que ça fait beaucoup. Après, je me verrai pas non plus enfermé dans un couvent pour m’éloigner de toutes les tentations peu recommandables, car évidemment il n’y pas que ça, mais si au moins on parvient à éviter de me rendre encore plus ridicule qu’à l’accoutumée, je prends volontiers. Le Ji Hyuk est un être des plus sages, mes amis, dressons un autel en mon honneur pour ma pureté d’esprit… ah, non ? D’accord, je vais me cacher vite fait et venez me chercher quand vous aurez rangé vos fourches.

    Une fois levé, je crois que je n’ai pas tellement besoin de vous raconter tout ce que j’ai fait dans les détails, non ? Douché, habillé, petit déjeuné à la vas-vite car j’étais en retard pour partir travailler et hop, je fuyais déjà l’appartement que je partage avec Ji Jun pour me jeter dans le bus. Bus qui, au passage, avait faillit partir avant que je ne sois complètement grimpé à l’intérieur. Ce chauffeur a quelque chose contre moi, ce n’est pas possible autrement, une fois sur trois il essaie de me refermer la porte de son véhicule sur la jambe à l’instant même où j’entre. Je me demande bien ce que j’ai pu lui faire pour mériter tant de haine stupide. Euh, il ne s’agit peut-être pas de haine mais peut-être tout simplement d’un petit amusement qui lui fait passer une bonne journée par la suite… c’est cela, on va dire ça je crois que ça vaut mieux pour mon estime personnelle plutôt que de me mettre à penser qu’un inconnu a une dent contre moi sans que je sache pourquoi.
    Le déplacement jusqu’au café n’a pas duré long et a été assez paisible, mis à part le bébé qui a eu la lubie de se mettre à pleurer toutes les larmes de son corps dans les bras de sa mère à quelques sièges de moi. Les enfants, c’est attendrissant, mais lorsqu’ils se mettent à nous exposer le fond de leur gosier et à se retrouver barbouillés de pleurs et de morve, je trouve tout de suite qu’ils perdent leur charme… ouiiiiiiiiiiiiiiii je sais, à son âge j’étais comme ça aussi. Il se trouve que je n’ai de loin plus cet âge et que c’est pour ça que je me mets à critiquer. La mère semblait vraiment mal à l’aise, et par compassion je lui ai lancé un regard qui voulait dire plus ou moins qu’il ne fallait pas qu’elle se fasse de soucis et que personne n’allait râler. Intérieurement, il était clair que tous les autres passagers, au même titre que moi, auraient bien balancé le nourrisson par une fenêtre ouverte mais bien entendu personne ne laissait trop transparaître ce désir sur son visage. On préfère rester impassible, nous les asiatiques. Je crois que c’est mieux comme ça.

    Arrivé à mon arrêt habituel, j’étais descendu par la porte arrière et avait encore marché un petit quart d’heure jusqu’à parvenir à mon lieu de travail, c’est-à-dire mon café bien-aimé. Après, oui je sais, ce n’est pas le mien et je n’y suis qu’en tant que serveur, mais à force c’est un peu comme si je faisais partie du mobilier. Ça fait déjà plusieurs années que je bosse ici tous les jours, et le patron a su être généreux avec mon salaire pour me prouver qu’il n’avait pas l’intention de me laisser fuir chez un concurrent. Chose que je n’avais pas prévu du tout de faire, mais dans le fond, une petite augmentation de salaire ne me faisait aucun mal et je m’étais contenté de le couvrir de remerciements. Je suis poli. Je suis très poli, voir même un peu lèche-bottes, ça peut toujours servir et c’est bien mieux que de ne pas l’être.
    Aujourd’hui le café se remplissait rapidement et bien, je restais quelques minutes accoudé au comptoir avant de venir prendre les commandes des clients. Un de mes collègues était malade aujourd’hui, et avec toute ma bonté j’avais décidé d’assumer autant la partie du café qu’il servait que la mienne. Et c’est presque avec horreur que je constatais qu’une jolie jeune femme dont le visage ne m’étais pas inconnu, mais alors de loin pas, entrais et se posait… juste à l’endroit qu’il me fallait aujourd’hui servir. Misère. Je ne connais ni son nom, si ce qu’elle a pour habitude de prendre et pourtant j’étais totalement embarrassé à l’idée de devoir aller prendre sa commande. Non mais vous avez vu son allure ? Elle est vraiment jolie, et moi, les jolie filles, ça m’intimide. Ça fait un moment qu’elle vient régulièrement ici et pourtant depuis le début j’ai refusé catégoriquement de m’occuper de sa table, de peur de m’empourprer et de lui renverser quelque chose dessus par maladresse. Très masculin, je sais. Encore mon côté féminin trop prononcé qui se manifeste pour me pourrir la vie.
    Un regard inquiet aux autres, qui étaient tous occupés. Bon, d’accord, j’allais faire un effort magistral et aller proposer notre carte à la demoiselle. De toutes façons elle n’avait aucune raison pour s’arrêter sur moi n’est-ce pas ?
    La main fermement serrée sur mon plateau, je me présentais face à elle avec un sourire naturel pour faire bonne figure.

    « Bonjour, avez-vous choisi pour votre commande ? »

    Je sais, c’est très formel et je n’avais pas l’air à l’aise, mais tant qu’à faire il allait falloir se contenter de ce que je pouvais proposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

¤ Ahh, euuuh ~ { PV Ji Hyuk }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
until whenever. :: 
ღ Seoul-City
 :: Itaewon-dong :: La Cigale Monmartre
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit